• Ressources humaines

    Les difficultés de recrutement, première préoccupation des ressources humaines en 2022

    23 mars 2022

    Les responsables RH mettent la crise du coronavirus derrière eux. La gestion de la situation sanitaire dans l’entreprise ne sera plus leur première préoccupation en 2022, selon un baromètre annuel des éditions Tissot et de Payfit. Certes, 60 % s’attendent à être encore mobilisés sur le sujet, et 30 % sur les questions de télétravail. Mais c’est 10 points de moins qu’il y a un an, dans les deux cas. Signe des temps, la priorité est désormais donnée aux enjeux liés à l’emploi. Les difficultés à recruter devraient ainsi occuper 70 % des 713 personnes, interrogées du 14 janvier au 22 février (+3 points). Dans le même temps, la fidélisation du personnel (56 %, +19 points) et la revalorisation des salaires (47 %, +9 points) prennent une place de plus en plus grandissante. Pour autant, interrogés sur l’élection présidentielle, les répondants affichent des attentes quelque peu différentes pour le prochain quinquennat : ils plébiscitent d’abord la simplification du droit du travail (à 40 %), devant l’allègement des cotisations sociales (26 %) et une législation sur le bien-être et les conditions au travail (15 %).

Les dernières infos