• France

    Financement

    Délais de paiement : des dérapages "limités" en 2020, les grandes entreprises dans le collimateur

    28 septembre 2021

    La crise du Covid-19 a bel et bien laissé des traces sur les délais de paiement. Fin 2020, les retards s’élevaient à 13,1 jours, selon l’Observatoire public qui les surveille, soit +1,7 jour en un an. Un pic aura toutefois été atteint en juillet 2020 (15,3 jours, contre 12,7 relevés fin février 2021). En dépit de cette détérioration, jugée "inévitable" mais "limitée", "il n’y a pas eu de dérive complète des comportements", se félicite le rapport. Au contraire, les administrations publiques ont raccourci leur temps de réaction : -2 jours pour la commande publique de l’État (mais +0,3, toutes dépenses confondues), -5,5 pour les régions, -2,8 pour les départements, -1 pour les communes. Seule exception, la collectivité de Corse (+10,2 jours, officiellement pour raison informatique). Épidémie oblige, les établissements de santé, eux, ont dérapé (+3,3). L’Observatoire se montre, en revanche, plus sévère avec les grandes entreprises, accusées de n’avoir fait aucun effort avant la crise du coronavirus. En conséquence, Bercy promet "une pression de contrôle élevée" sur ces sociétés. De son côté, la Banque de France prendra dorénavant en compte les comportements de paiement pour "affiner" sa cotation Fiben des entreprises.

Les dernières infos