Les patrons face au défi du vieillissement de la population

Par La rédaction, le 16 mars 2017

La population devrait être de plus en plus vieille dans les années à venir, note l’Insee. Face à cet enjeu, les patrons se montrent relativement confiants à l’échelle de leur entreprise. Mais s’inquiètent du poids des retraites, relève Harris Interactive dans un sondage pour Malakoff Médéric.
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

En 2050, un habitant sur trois sera âgé de 60 ans ou plus, contre cinq en 2005. Une tendance démographique qui, si elle se confirme, devrait entrainer d’importants changements notamment en matière économique. En première ligne du vieillissement de la population, les chefs d’entreprise. 94% d’entre eux identifient le vieillissement de la population comme un enjeu important pour les années à venir. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé auprès de 353 dirigeants d’entreprise de 50 salariés et plus par l’institut de sondage Harris Interactive pour l’assureur Malakoff Médéric. Evidemment, derrière l’enjeu démographique, les dirigeants estiment que cette situation
« aura pour effet d’intensifier les difficultés du financement des retraites car celui-ci ne reposerait plus suffisamment sur la population active ». Entrainant ainsi
« une augmentation des cotisations salariales, ce que certains déplorent », rapporte l’institut de sondage.




Un défi pas encore anticipé



En matière d’emploi, 52% considèrent que le vieillissement de la population sera un enjeu « très important ». Néanmoins, à l’échelle de leur propre entreprise, les dirigeants se montrent moins concernés.
« 7 dirigeants sur 10 anticipent que ce sera un enjeu important pour les prochaines années », note Harris Interactive. Ils sont également plus mesurés sur la facilité d’anticiper ce changement ou encore d’y répondre de manière adaptée. Plus de la moitié estime qu’il est difficile d’anticiper ces changements dans leur entreprise. Forcément, relève l’institut de sondage, ils ne sont que 28% des dirigeants à avoir déjà développé une stratégie spécifique pour s’adapter au vieillissement de la population et des consommateurs.




Confiants pour leur entreprise



Si la majorité des patrons interrogés est convaincue que les consommateurs seront différents en 2050, ils ne semblent pas encore avoir les clés pour s’adapter. Ni vraiment s’en soucier d’ailleurs. Ainsi plus de la moitié des dirigeants sondés pensent que le vieillissement de la population n’aura « pas vraiment d’incidence » sur leur entreprise et leur secteur d’activité. Ils sont, en revanche, bien plus pessimistes concernant l’économie de la France : 56% pensent que cette tendance représentera
« plutôt une difficulté ».

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture