France

Financement

Dernière ligne droite pour le Fonds de solidarité ?

Par Stéphane Vandangeon, le 03 mai 2021

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire va aménager le Fonds de solidarité pour accompagner le retour à la normale. Pour les entreprises les plus touchées par l’épidémie, l’aide de l’État devrait au moins durer jusqu’au mois d'août.

En juin, le Fonds de solidarité aidera les entreprises qui ne pourront que partiellement rouvrir du fait des restrictions sanitaires, a assuré Bruno Le Maire.
En juin, le Fonds de solidarité aidera les entreprises qui ne pourront que partiellement rouvrir du fait des restrictions sanitaires, a assuré Bruno Le Maire. — Photo : Jéromine Doux

Bercy ne débranchera pas brutalement les aides aux entreprises. Alors qu’Emmanuel Macron vient de rendre public le calendrier de la levée des restrictions sanitaires, Bruno Le Maire, au micro de nos confrères de RTL, lève le voile sur la fin du Fonds de solidarité, l’un des principaux dispositifs d’aides mis en place pour accompagner les entreprises les plus touchées par l’épidémie. L’enjeu est de taille : rien que pour le mois de février 2021, 2,7 milliards d’euros ont été distribués par l’État à 492 000 entreprises. Les modalités  d’attribution de ce fonds vont de nouveau évoluer dans les prochains mois.

Le fonds de solidarité maintenu en mai

Pour le mois de mai, le dispositif sera maintenu tel qu’il existe aujourd’hui. À une exception près : les entreprises autorisées à rouvrir leurs portes à partir du 19 mai pourront en bénéficier.

En juin, le Fonds de solidarité sera également maintenu. Il viendra en aide aux entreprises fermées administrativement, comme les discothèques. Mais aussi aux entreprises qui ne pourront que partiellement rouvrir du fait des restrictions sanitaires : mise en place de jauges, autorisation d’accueillir des clients uniquement en extérieur, etc. Pas besoin pour elles de justifier d’une perte de 50 % de leur chiffre d’affaires pour être en droit de bénéficier du fonds. "Pour les hôteliers, cafés, restaurants, pour le monde de la culture et du spectacle, pour l’événementiel, vous aurez accès au Fonds de solidarité quelle que soit la perte de chiffre d’affaires", indique Bruno Le Maire.

Montants d’indemnisation à définir

Reste encore du côté de Bercy à définir les nouvelles règles d’attribution du fonds et le montant des indemnisations pour les entreprises de ces secteurs S1 et S1 bis. Bruno Le Maire promet des solutions "sur-mesure". Le ministre de l’Économie a engagé des discussions à ce sujet avec les représentants des professionnels de l’hôtellerie-restauration ce lundi 3 mai ; d’autres vont suivre pour l’événementiel ce mardi 4 mai.

Rendez-vous fin août

Autre et peut-être ultime évolution pour ce fonds qui n’a cessé de muter durant la crise sanitaire : la dégressivité des aides entre les mois de juin et d’août. Ensuite, le fonds pourrait disparaître. Sauf à ce que la situation économique des entreprises exige le contraire. Bruno Le Maire propose un rendez-vous fin août aux professionnels des secteurs de l’hôtellerie-restauration, de la culture, du sport et de l’événementiel pour faire le point. Il s’agira alors de décider s’il est temps de débrancher ou non la perfusion.

En juin, le Fonds de solidarité aidera les entreprises qui ne pourront que partiellement rouvrir du fait des restrictions sanitaires, a assuré Bruno Le Maire.
En juin, le Fonds de solidarité aidera les entreprises qui ne pourront que partiellement rouvrir du fait des restrictions sanitaires, a assuré Bruno Le Maire. — Photo : Jéromine Doux

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail