Bordeaux : Serma Group fait l'acquisition du Rennais Opale Security

Par Marianne Peyri, le 28 septembre 2016

Le groupe pessacais Serma, doté de dix sites en Europe, vient de créer une nouvelle filiale, S3 , dédiée à un secteur en pleine expansion : la sécurité des systèmes connectés et embarqués. Pour impulser cette nouvelle entité, Serma vient de procéder au rachat du Rennais Opale Security. Objectif : tripler le chiffre d’affaires de ce secteur d’ici à trois ans.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Voitures autonomes, avions, drones, objets connectés, télémédecine, usines du futur, compteurs Edf ou gaz... ; les logiciels et systèmes embarqués colonisent désormais tous les secteurs de l’industrie. Et la demande en parallèle de protéger leurs fragilités matérielles, mais aussi de tout type d’agressions malveillantes ne cesse de croître. « Tous les secteurs connectant l’embarqué avec le sol sont susceptibles d’avoir dans des besoins à l’avenir, d’où notre volonté de nous positionner sur ce segment de marché, en pleine explosion et en attente de savoir-faire », indique Philippe Berlié, Pdg du groupe Serma.
Créée il y a 25 ans, déployée sur dix sites en France et en Allemagne, comptant 250 salariés rien qu’en Nouvelle-Aquitaine (Pessac et La Rochelle), cette société spécialisée dans le conseil en technologies électroniques (composants, carte à puce, systèmes électriques…), n’a cessé de grimper dans un secteur en pleine expansion.
En 8 ans, Serma a ainsi doublé son chiffre d’affaires (90 M€ en 2016), passant sur la même période, au niveau européen, de 500 à 800 salariés. De ses différents et historiques métiers (Technologies et procédés, micro-électronique, ingénierie des systèmes embarqués, sécurité des systèmes embarqués…), elle met désormais un coup d’accélérateur sur sa compétence dans le domaine « sécurité ». Une filiale dédiée vient tout juste d’être créée.

Une filiale pour gagner en visibilité
Dénommée S3, Serma Safety & Security, cette filiale rassemblera désormais juridiquement les équipes du Cesti (Centre d’évaluation de la sécurité des technologies de l’information créé en 1997 par Serma et abrité jusqu’à présent par la branche Serma Technologies de Pessac) et l’unité parisienne « Systèmes critiques » dédiée à la sûreté de fonctionnement des systèmes, intégrée jusqu’à alors à la filiale Serma Ingénierie. Pour Olivier Duchmann, membre du comité de direction du groupe Serma, qui a pris la direction générale de S3 , « la création de cette filiale va surtout permettre de proposer une offre unique, d’accroître notre visibilité et notre attractivité notamment auprès des grands groupes et de donner un véritable projet à ce métier. Aucune mobilité géographique n’est prévue pour les 80 salariés de S3, chacune des unités restant à Pessac et à Paris.

Se distinguer du marché par une approche globale
Outre la visibilité juridique, la filiale sera porteuse d’une spécificité : allier leurs compétences historiques sur la sécurité du matériel à celles plus nouvelles sur la cyber-sécurité et la protection des logiciels. « Par exemple, illustre Philippe Berlié, sur une pédale de frein, les problèmes peuvent venir de la pédale qui se casse, mais cela peut aussi venir d’une prise de contrôle du véhicule par téléphone dans le cas d’agressions malveillantes, nous travaillons sur ces deux pans ». Sans compter, ajoute Olivier Duchmann, que l’objectif est aussi « d’accompagner davantage les développeurs dès l’amont d’un travail et non sur un test de produit fini ».
Représentant actuellement 10 % du chiffre d’affaires global de Serma Group, soit près de 10 M€, la filiale ambitionne de tripler ce chiffre d’ici trois ans (soit entre 25 et 30 % du CA global), ce « qui devrait entrainer la création d’une vingtaine de postes par an à Pessac ou à Paris », précise Philippe Berlié qui table sur la création d’une filiale dédiée pour attirer des compétences talentueuses.

S3 rachète Opale Security
Fidèle à leur politique de croissance externe (rachats entre 2000 et 2010 de Sereso à Toulouse, ID Mos, Seal Industries, Surlog), Serma Group vient de procéder au rachat d’Opale Security, société localisée à Rennes de conseil en cybersécurité et d’expertise en sécurité Hardware et Software. Cette TPE, de moins de dix salariés, qui réalise 10% de son CA à l’étranger, évalue et renforce les systèmes électroniques justement par une approche globale technique et organisationnelle. Elle intervient régulièrement sur la scène internationale autour des nouvelles menaces et est la seule société française sélectionnée pour réaliser des trainings lors de ces conférences très spécialisées, notamment à Blackhat aux USA. Fondateur en 2008 d’Opale Security, Yann Allain, prendra en charge la direction de l’activité Conseil en sécurité au sein de S3 .
Par ce rachat, Serma renforce son expertise « sécurité », étend ses ramifications géographiques -en souhaitant se développer au tour du pôle d’excellence breton Cyber - et compte également jouer un rôle important dans la formation, compétence d’Opale Security, autour de ses métiers.


www.serma-safety-security.com

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail