Finistère

BTP

Soft veut grandir avec ses clients

Par Isabelle Jaffré, le 04 février 2019

Le contractant général brestois Soft a enregistré une croissance de 40% l'année dernière. Une progression qui n'est pas prête de s'arrêter : l'entreprise va notamment réaliser le bâtiment du siège brestois d'Orange.

Frédéric Guellec, directeur des travaux et Fabrice Boudinet, président de Soft.
Frédéric Guellec, directeur des travaux et Fabrice Boudinet, président de Soft. — Photo : © Isabelle Jaffré

« Quand on a démarré, il y avait peu de contractants généraux », note Fabrice Boudinet. Celui qui a cocréé Soft en 2011 est désormais seul aux commandes. Il a effet racheté ses parts à son associé Frédéric Dourlen en 2018. Soft - pour Société d’Organisation Financière et Technique - connaît depuis sa création une belle croissance. La société travaille pour les entreprises en construisant leurs immeubles tertiaires ou leurs usines. « Nous faisions 700 000 euros de chiffre d’affaires la première année, 5,5 millions en 2016, 12 millions d’euros aujourd’hui », détaille le dirigeant brestois.

40 % de croissance

« On est capable de réaliser des projets entre 50 000 euros et 7 millions d’euros », indique Fabrice Boudinet. Pour les clients, c’est l’assurance d’avoir un interlocuteur unique pour leur futur bâtiment. C’est en effet le contractant qui gère les sous-traitants, prend le risque financier, veille au budget et aux délais des travaux. « En permanence, nous employons indirectement 140 personnes. On choisit des sous-traitants bretons. C’est important pour nous de faire travailler des gens d’ici, au même titre que l’écologie nous tient à cœur. Nous construisons des bâtiments aux normes HQE et nous utilisons également des peintures qui sont fabriquées en Bretagne. »

Avec 10 salariés, l’objectif de Soft est aujourd’hui de maîtriser sa croissance. « En 2018, on a connu une hausse d’activité de 40 %. Le chiffre d’affaires prévu en 2019 est de 12 millions d’euros, hors maîtrise d’œuvre (autour de 17 millions d’euros avec). On a embauché deux ingénieurs, dont un directeur des travaux, Frédéric Guellec. Et nous avons investi dans un nouveau logiciel de gestion. Nous avons ainsi optimisé le système et gagné en fiabilité », explique Fabrice Boudinet.

Futur siège d’Orange à Brest

Parmi les premiers gros chantiers déjà réalisés par le contractant général, on retrouve le bâtiment de Fichou Autodistribution à Quimper en 2015-2016, mais aussi celui d’Ouest Conseil Audit ou encore l’Hôtel de la mer à Brignogan. Sans oublier, la construction de l’Espace Athena, à Brest. 300 000 euros d’investissement brut de béton, mais surtout une vitrine de son savoir-faire pour le contractant général. L’entreprise y occupe d’ailleurs 300 m², au côté d’autres sociétés et cabinet de profession libérales.

Le futur siège d'Orange à Brest.
Le futur siège d'Orange à Brest. - Photo : © Soft

Le plus gros bâtiment jamais construit par Soft sortira de terre en 2019. Le futur bâtiment d’Orange à Brest s’étalera sur 4 500 m² zone de l’Hermitage, la nouvelle zone proche de Kergaradec. Cette année, le contractant réalisera aussi une usine pour les literies Valentin à Quimper et la concession automobile Volvo-Kia, également à Quimper.

Soft n’a pour l’instant pas de velléité en dehors du Finistère, si ce n’est poursuivre les demandes de clients nationaux (Darty, Square Habitat, etc.) « On a largement de quoi faire ici », souligne le dirigeant. « On veut grandir avec nos clients, même si je n’ai rien contre les opportunités ! », sourit Fabrice Boudinet.

Frédéric Guellec, directeur des travaux et Fabrice Boudinet, président de Soft.
Frédéric Guellec, directeur des travaux et Fabrice Boudinet, président de Soft. — Photo : © Isabelle Jaffré