BTP

Qualiconfort se structure après son entrée dans le giron du montpelliérain Eoden

Par Jean-Marc Le Droff, le 04 juillet 2022

Rachetée en avril par le groupe montpelliérain Eoden, l’entreprise finistérienne Qualiconfort, spécialisée dans l’isolation des bâtiments, se structure sous la houlette de Sébastien Guermeur, son nouveau directeur. Déjà présente dans le Morbihan et les Côtes-d’Armor, Qualiconfort compte notamment recruter et ouvrir une nouvelle agence en Ille-et-Vilaine à l’horizon 2023.

Entré chez Qualiconfort dès la création de l’entreprise en 1994, Sébastien Guermeur en est désormais le directeur général.
Entré chez Qualiconfort dès la création de l’entreprise en 1994, Sébastien Guermeur en est désormais le directeur général. — Photo : Jean-Marc Le Droff

C’est une nouvelle page qui s’ouvre pour Qualiconfort (45 salariés, 8,5 M€ de CA), l’entreprise de Plouédern spécialisée dans la rénovation énergétique et l’isolation des bâtiments. En avril dernier, son créateur Marc Dalibard, 61 ans, a en effet décidé de confier les rênes de Qualiconfort à Sébastien Guermeur, son ancien directeur adjoint entré dans l’entreprise dès sa création en 1994, afin de faire valoir ses droits à la retraite. Dans le même temps, il cédait son entreprise au groupe montpelliérain Eoden, holding d’Erick Gay (l’ex-président du groupe solaire et éolien Valeco) qui porte des projets en France et en Europe en faveur de la transition énergétique, agroécologique et environnementale.

Créer des synergies intermétiers

De quoi lancer une nouvelle dynamique pour Qualiconfort. Historiquement présent dans le photovoltaïque, Eoden a en effet récemment pris des participations dans l’entreprise montpelliéraine A + Énergies (170 salariés, 17 M€ de CA en 2020), spécialisée dans les solutions clés en main d’autoconsommation (panneaux solaires, pompes à chaleur, stockage, etc.), ainsi que dans la société Mint (30 salariés, 64 M€ de CA en 2020), fournisseur d’énergie et de services télécom écoresponsables. "Nous avons la volonté de créer des synergies intermétiers, depuis la production et le stockage d’énergie jusqu’à l’isolation pour éviter les déperditions et proposer des solutions globales", confie ainsi Sébastien Guermeur, le nouveau directeur général de Qualiconfort.

Et si Qualiconfort, qui réalise en moyenne 2 500 interventions par an, opère sur toute la Bretagne à travers ses quatre agences de Guingamp, Lamballe, Vannes et Quimper, Sébastien Guermeur envisage d’en créer une cinquième en Ille-et-Vilaine dans les dix-huit mois à venir. Autre axe de développement : étendre les activités d’aménagement intérieur, d’isolation thermique par l’extérieur, de fenêtres de toit et de ventilation que Qualiconfort propose dans son agence de Plouédern, à l’ensemble des agences jusque-là spécialisées uniquement dans l’isolation des combles par soufflage ou insufflation. Un chantier engagé depuis six mois, en parallèle d’un carnet de commandes plein à craquer.

Une quinzaine d’embauches prévues d’ici 2025

"Nous avons une visibilité à cinq mois pour les projets d’aménagement, et à un an pour les projets d’isolation extérieure", confie notamment le directeur, qui recrute à tour de bras pour répondre à la demande. "Nous avons embauché six intérimaires depuis décembre, et nous prévoyons six autres recrutements d’ici la fin de l’année, pour un total d’une quinzaine de salariés supplémentaires d’ici deux à trois ans", détaille Sébastien Guermeur, qui est par ailleurs actuellement en négociation pour reprendre une PME locale afin de compléter son offre.

Pour pallier les difficultés d’approvisionnement, le directeur achète ses matériaux dès la signature des devis. "On approvisionne tout ce qu’on vend : on a quasiment un an de stock d’avance pour l’isolation extérieure, et près de trois mois pour les plaques de plâtre", illustre celui se dit optimiste pour la suite. "Le marché est porteur, car la France est très en retard sur la rénovation énergétique", estime-t-il.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition