Bretagne

Commerce

La PAM a tourné sa dernière page

Par Pierre Gicquel, le 31 janvier 2018

Le tribunal de commerce de Brest a prononcé la liquidation de la PAM, imprimerie emblématique de Brest. C'est la fin de 90 ans d'histoire et la mise au chômage de 23 salariés. 

Photo : Pierre Gicquel

90 ans d'histoire de l'imprimerie à Brest viennent de s'arrêter, mardi 30 janvier, à la suite d'une liquidation prononcée par le tribunal de commerce : la PAM, qui employait encore 23 salariés, a mis la clé sous la porte.
Fondée en 1928 rue Vauban (Recouvrance) par Joseph Le Bris, elle aura vu trois générations se succéder. Déplacée à Morlaix durant la seconde Guerre mondiale, l'entreprise familiale reviendra à Brest en 1957, rue Pasteur, et comptera jusqu'à 120 salariés à cette période. Malgré la perte de gros contrats (affiches et étiquettes pour le commerce), avec l'arrivée des nouvelles technologies, la PAM avait su s'informatiser et diversifier ses activités durant les dernières décennies (papeterie Calipage et édition). Mais cela n'aura pas suffi.

Le mot laissé sur la porte close de l'imprimerie PAM - Photo : Pierre Gicquel

Un fonds iconographique à sauver

Reste donc un bâtiment emblématique de Brest, avec ses trois lettres jaunes et ses 3000 m² d'ateliers et de magasin en plein centre-ville. Mais aussi, et c'est sans doute là que l'histoire de la PAM se poursuivra, un fonds matériel et iconographique qui pourrait aisément remplir un musée, avec des presses des années 1930 et une très importante collection de dessins originaux et de pierres lithographiques, illustrant l'histoire du commerce français au XXème siècle.

Photo : Pierre Gicquel

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture