Finistère

Industrie

Biobleud : 2,6 millions d'investissement

Par Isabelle Jaffré, le 02 janvier 2015

Agroalimentaire L'entreprise de Bourg-Blanc, fabricante de crêpes, galettes et pâtes à tartes prêtes à dérouler bio, va investir 2,6 millions d'euros dans de nouveaux locaux à Ploudaniel ainsi que dans une nouvelle ligne de production.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Installée à Bourg-Blanc, l'entreprise Biobleud se développe doucement mais sûrement. Elle investit 2,6 millions d'euros pour un nouveau bâtiment de 1.500 m², avec une aide la Région de 100.000 euros. À l'été 2015, le fabricant de crêpes, galettes et pâtes à dérouler bio prendra possession de ses nouveaux locaux à Ploudaniel, zone de Mescoden et quittera donc Bourg-Blanc. « Il n'y avait pas ce genre de terrain disponible à Bourg-Blanc. Et là-bas, nous serons plus proches de la RN12 », explique Emmanuelle Jungblut, l'une des trois cogérants, avec Jenovefa et Michel Talabardon.




Du restaurant à la pâte feuilletée

C'est ce dernier qui a créé Biobleud en 2003. Il tenait auparavant un restaurant bio à Brest, "La pensée sauvage", avant de passer à la vente de plats préparés en dépôt dans les magasins bio. « En 1992, Biocoop, qui démarrait, m'a demandé de la pâte feuilletée en bloc, se souvient-il. L'activité s'est développée et j'ai acheté le bâtiment de Bourg-Blanc en 1998. » À l'époque, l'entreprise compte 4 salariés. Deux extensions plus tard, la société s'est spécialisée, encore une fois à la demande de Biocoop, dans la pâte feuilletée bio à dérouler depuis 2002. « C'est là qu'on a vraiment décollé », indique Michel Talabardon.




Trois cogérants

« Aujourd'hui, nous sommes sur une progression de 15 % avec 3 millions de chiffre d'affaires en 2014 (résultat non communiqué) », ajoute Emmanuelle Jungblut, cogérante depuis 2012 de la société, embauchée en 2010 comme ingénieur qualité en 2010. Jenovefa Talabardon, la fille du fondateur est, elle, cogérante depuis 2010. « Nous détenons chacun un tiers du capital », précisent-ils. L'usine de Bourg-Blanc, qui tourne avec 10 salariés en 2 fois 7 sur 800 m², est trop étroite. « On a un autre bâtiment dans la même zone pour le stockage. Un camion fait les allers-retours dans la journée, mais c'est devenu trop lourd », explique Michel Talabardon.




Nouveaux marchés

Le nouveau bâtiment va aussi permettre à Biobleud de s'équiper d'une nouvelle ligne de production. « Elle sera plus automatisée et va venir remplacer une partie de l'actuelle. Cela offrira aussi de meilleures conditions de travail à nos salariés ». Grâce au nouvel outil, les gérants espèrent s'ouvrir les portes de plusieurs marchés, dont celui des grandes et moyennes surfaces en Bretagne. Pour l'instant, les produits Biobleud sont vendus en marque propre ou en marque blanche dans des magasins bio spécialisés. Biobleud vise aussi le marché de la restauration hors foyer « en proposant de grandes plaques de pâtes feuilletées, brisées ou à pizza pour les restaurateurs », précise le gérant. L'international (Europe) est aussi dans le viseur de l'entreprise. « Nous vendons en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne. Pour l'instant, cela reste anecdotique mais on veut s'y développer ».

Biobleud



(Bourg-Blanc) Gérants : Michel Talabardon, Jenovefa Talabardon et Emmanuelle Jungblut 10 salariés 3 millions d'euros de chiffre d'affaires 02 98 84 44 36

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.