Nantes
Le Medef et la CPME alertent sur les répercussions du couvre-feu de l'aéroport de Nantes-Atlantique
Nantes # Transport # Infrastructures

Le Medef et la CPME alertent sur les répercussions du couvre-feu de l'aéroport de Nantes-Atlantique

S'abonner
Le trafic de l’aéroport Nantes-Atlantique a progressé de 13 % entre 2022 et 2023 — Photo : Vinci

Les Medef Pays de la Loire et Loire-Atlantique, les CPME Pays de la Loire et Loire-Atlantique mettent en garde sur les répercussions que pourrait avoir le renforcement du couvre-feu à l’aéroport de Nantes-Atlantique. La réduction de l’amplitude horaire, en amenant une concentration des vols sur certains créneaux, pourrait induire des nuisances pour les riverains, contrairement à l’objectif poursuivi. "Ce renforcement du couvre-feu provoquera aussi des conséquences négatives sur l’attractivité et la dynamique du territoire. Cette baisse du temps effectif entraîne automatiquement une perte de compétitivité des compagnies low-cost comme traditionnelles. Les restrictions d’exploitation imposées constituent indéniablement un désavantage concurrentiel pour les compagnies, qui risquent à terme, de se désintéresser de la plateforme nantaise. La fermeture potentielle de 4 bases entraînerait la perte de plus de 500 emplois directs, sans compter les emplois indirects et bien entendu une forte réduction de la connectivité du Grand Ouest ainsi qu’une suppression des vols fret qui approvisionnent les entreprises du Grand Ouest", relèvent les organisations patronales.

Nantes # Transport # Infrastructures # Réseaux d'accompagnement