Communication et médias

Quatre agences de communication du Sud-Ouest se regroupent sous la bannière We

Par Romain Béteille, le 19 avril 2021

Quatre agences de communication qui se regroupent sous une seule bannière, c'est le projet porté par le groupe We, réparti entre Bordeaux et Toulouse. La nouvelle entité vise un développement national et prépare une levée de fonds pour accompagner sa croissance.

François Dousset, directeur général, et Alban Chenault, président et fondateur du groupe We, regroupement de quatre agences de communication du Sud-Ouest.
François Dousset, directeur général, et Alban Chenault, président et fondateur du groupe We, regroupement de quatre agences de communication du Sud-Ouest. — Photo : Josef Helie

Jouer collectif, ça se fait souvent en rang serré. Début 2021, quatre agences de communication implantées entre Bordeaux et Toulouse se sont réunies pour former le "Groupe We" (35 collaborateurs dont 25 à Bordeaux, 5 M€ de chiffre d’affaires en 2020). Vitamine B (créée en 1975 à Bordeaux, elle cible l’immobilier et les collectivités locales), New Compact (1983, agence de publicité toulousaine er bordelaise), Citron Pressé (1999, agence de marketing évènementiel bordelaise) et By Events (2014, spécialisée en fabrication d’objets publicitaires à Bordeaux), auparavant concurrentes, ne font désormais qu’un et poursuivent une stratégie de développement nationale.

De nouveaux marchés

"Nous étions souvent en concurrence dans les appels d’offres avec des agences plus structurées. Nous souhaitions aller chercher de nouveaux marchés pour dépasser notre cadre strictement régional et aller séduire de grands comptes qui ont besoin d’agences nationales", explique Alban Chenault, président et fondateur du Groupe We. Plusieurs contrats ont été signés sous cette nouvelle identité, notamment avec Gaz de Bordeaux, Bordelaise de Lunetterie, un laboratoire pharmaceutique et la Métropole de Toulouse. We s’est aussi restructuré en interne et a fait appel à de nouveaux talents répartis au sein d’un "comité stratégique" transversal.

"Nous n’avons jamais autant embauché. En tout, on a pris une dizaine de personnes en CDI en 2020", retrace le dirigeant. We a ainsi nommé plusieurs directions transversales à la tête du groupe : stratégie de marque, stratégie numérique ou encore, dernièrement, un nouveau directeur de création, Douglas Rocha, ayant une expérience internationale pour de grandes agences de publicité (Havas), histoire de muscler son jeu. "Il a une grande expérience des budgets internationaux et des campagnes numériques", décrit Alban Chenault.

Vers une levée de fonds

Si le groupe We affiche une perte de chiffre d’affaires de -12 % en 2020, il n’a néanmoins pas trop souffert de la crise sanitaire. "Avec l’intégration de Vitamine B, on reste à l’étale par rapport à 2019". Mieux : ses campagnes se sont adaptées. "Nous avons la chance de ne pas être trop impliqués dans l’évènementiel au niveau du groupe. Il représente entre 10 et 20 % du chiffre d’affaires global. Nous avons numérisé les animations (notamment dans les centres commerciaux), notamment sur les réseaux sociaux, pour que les clients continuent à être en contact avec les marques", assure François Dousset, directeur général du groupe We.

Prochaine étape : la croissance externe. "Nous envisageons une future acquisition dans les Hauts de France dans les mois à venir. C’est une agence d’une quinzaine de personnes avec laquelle nous avons déjà collaboré dans des campagnes numériques", commente Alban Chenault. "Nous souhaitons également nous développer à Paris et peut-être aussi à Lyon", souffle son binôme. Pour réussir ce virage, We travaille actuellement sur une levée de fonds, prévue pour septembre, afin "d’ouvrir le capital et se développer plus rapidement". Le groupe s’est fixé un objectif de 12 millions d'euros de chiffre d’affaires et 60 collaborateurs d’ici 2025.

François Dousset, directeur général, et Alban Chenault, président et fondateur du groupe We, regroupement de quatre agences de communication du Sud-Ouest.
François Dousset, directeur général, et Alban Chenault, président et fondateur du groupe We, regroupement de quatre agences de communication du Sud-Ouest. — Photo : Josef Helie

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail