Gironde

Santé

Korian investit à Cenon pour moderniser son offre de soins

Par Mallory Lalanne, le 15 novembre 2021

Avec le regroupement et la réfection de ses deux cliniques sur le site de Château Lemoine à Cenon, le groupe Korian veut faire passer son nouvel établissement Les Hauts de Cenon à l’ère du numérique et des parcours de soin innovants.

Korian a investi 15 millions d’euros à Cenon (Gironde) afin de regrouper deux de ses cliniques sur le site du château Lemoine.
Korian a investi 15 millions d’euros à Cenon (Gironde) afin de regrouper deux de ses cliniques sur le site du château Lemoine. — Photo : D.R

Au terme d’un vaste chantier de rénovation et d’agrandissement de plus de 15 millions d’euros qui s’est achevé mi-septembre 2021, c’est sur le site flambant neuf des Hauts de Cenon que les cliniques de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) Hauterive et Château Lemoine peuvent désormais opérer. "Nous avons décidé de déménager mi-novembre les activités de la clinique Hauterive, devenue vétuste, sur le site de Château Lemoine pour offrir des prestations à la pointe et devenir une des cliniques de Bordeaux reconnue pour la qualité de ses prises en charge notamment en cardiologie, oncologie et des affections de l’appareil locomoteur, rapporte Jules Retaud, directeur des Hauts de Cenon. La stratégie du groupe Korian est de développer son activité vers la santé". Rebaptisé clinique des Hauts de Cenon, cet établissement accueille désormais les 150 collaborateurs des deux structures. Une nouvelle identité qui a permis à l’équipe dirigeante de remettre à plat toute l’organisation et de revoir le parcours de soin offert. "Tous les plannings ont été redéfinis pour mettre les bonnes équipes au bon endroit", ajoute Jules Retaud.

Du matériel de pointe

Le chantier, qui aura duré deux ans, a consisté à construire une aile de 4 niveaux, accueillant notamment l’hôpital de jour et l’ensemble de ses plateaux techniques sur un espace de plus de 2 000 m2. La clinique qui développe la prise en charge en ambulatoire, en intégrant notamment l’unique hôpital de jour spécialisé en oncologie de la région, est équipée avec du matériel de rééducation et réadaptation de pointe connecté avec biofeedback (technique de rétroaction biologique) et des outils d’évaluation interactifs. L’établissement intègre également des salles de réentraînement, pilotées par une centrale de programmation et surveillées par télémétrie pour renforcer ses parcours de soin de réadaptation et de rééducation pluridisciplinaires et coordonnés, en cardiologie et en oncologie. "L’un des bénéfices du nouveau site repose sur le plateau technique, doté d’équipements dernière génération et connectés", commente le directeur.

L’établissement abrite notamment le Huber 360, un outil de rééducation composé d’une plateforme mobile multiaxes qui permet, en fonction de la position du patient, de travailler au niveau articulaire, musculaire, postural, de suivre l’évolution du rythme cardiaque. D’autres équipements tout aussi pointus dans la rééducation proposée, comme des vélos de course connectés, permettent de proposer différentes intensités en fonction de la capacité physique et de la morphologie du patient. "On passe un cap en termes d’accompagnement du patient", se félicite Jules Retaud.

Le tournant numérique

L’établissement veut aussi jouer les pionniers dans les parcours de soin numérique. Pour répondre aux enjeux de santé de demain, la clinique s’est engagée, en plus de l’hospitalisation complète et du parcours de jour, dans la création de parcours de soin en télé-rééducation et télé-suivi via une plateforme digitalisée, des matériels déjà utilisés avec succès dans d’autres cliniques du groupe. À la clé : un éventail de services qui a pour ambition de suivre les patients en distanciel après leur séjour à la clinique, d’améliorer le contrôle de la douleur et la poursuite de l’activité physique, toujours dans une optique de favoriser le retour à une vie normale.

"Une kinésithérapeute va proposer les mardis à une dizaine de patients des exercices, un professeur d’activité physique adaptée va envoyer une alerte pour suivre des cours à distance, donne en exemple le directeur. Nous avons fortement développé l’accompagnement numérique pendant la crise sanitaire. Cela nous permet de répondre aux besoins des patients qui sont plus éloignés sur le territoire, de les accompagner le plus longtemps possible afin de favoriser leur maintien à domicile ".

À l’arrivée : un patient mieux préparé, mieux informé, suivi sur une période plus longue et une durée de séjour en établissement plus courte. Cette prestation, qui ne fait pas encore l’objet de tarification, va permettre au groupe Korian de garder une longueur d’avance et de nourrir une réelle expertise dans le domaine de la e-santé. Un enjeu majeur pour les établissements de soins, dans un contexte d’évaluation des pratiques médicales.

Korian a investi 15 millions d’euros à Cenon (Gironde) afin de regrouper deux de ses cliniques sur le site du château Lemoine.
Korian a investi 15 millions d’euros à Cenon (Gironde) afin de regrouper deux de ses cliniques sur le site du château Lemoine. — Photo : D.R

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail