Bordeaux

Financement

Coronavirus : Trésoria accompagne les TPE et PME dans la gestion de leur trésorerie

Par Yoan Denéchau, le 05 mai 2020

Lancée en janvier 2019 par Tiffany Tinperman et Aurélie Sergent, la startup bordelaise Trésoria (11 salarié.e.s et CA non communiqué) aide les TPE et PME à assainir leur trésorerie et à trouver des solutions de financement. En pleine crise sanitaire liée au Covid-19, la fintech a lancé « Trésodiag », un dispositif gratuit de diagnostic en ligne, afin d’accompagner et aiguiller les chefs d’entreprises dans la durée.

Aurélie Sergent (à gauche) et Tiffany Timperman (à droite) ont fondé Trésoria en 2019 pour aider les TPE/PME à soulager leur trésorerie et trouver des financements alternatifs à ceux proposés par les banques.
Aurélie Sergent (à gauche) et Tiffany Timperman (à droite) ont fondé Trésoria en 2019 pour aider les TPE/PME à soulager leur trésorerie et trouver des financements alternatifs à ceux proposés par les banques. — Photo : Trésoria

En une semaine et demie, le dispositif en ligne « Tréso diag » (trésorerie – diagnostic) lancé fin avril par la start-up bordelaise Trésoria, a séduit une cinquantaine de chefs d’entreprises. Tiffany Tinperman, co-fondatrice de Trésoria, vient du monde de la banque. Elle a choisi d’aider les petites entreprises « là où les banques ne répondaient pas toujours aux besoins des professionnels ». En effet, face à la frustration du « non » asséné par un banquier face à des dossiers jugés trop légers, la jeune femme et son associée proposent une solution alternative aux chefs d’entreprises. « Nous ne savons pas toujours vers qui nous tourner en dehors des banques, reconnaît Tiffany Tinperman. Ce que nous faisons, c’est découper les besoins de nos clients [350 depuis le lancement de Trésoria en janvier 2019, NDLR] en matière de trésorerie et les accompagner pour trouver des financements ». Pour mener à bien ces démarches, Trésoria dispose d’une cinquantaine de partenaires financiers, tous en dehors du monde de la banque. Pour être éligible au dispositif en ligne « Tréso diag », il est nécessaire de s'inscrire sur le site de Trésoria et de disposer d'une adresse fiscale. 

Le dispositif va être pérennisé

Dans le détail, « Tréso diag » permet aux dirigeants de TPE et PME d’identifier des solutions de trésorerie, alternatives aux dispositifs de l’État, de BPI France ou encore du prêt rebond du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine. « Globalement, les banques jouent le jeu sur le PGE, mais il est souvent insuffisant, souligne Tiffany Tinperman. Avec nos partenaires financiers, nous prônons le court terme et ce, en essayant à tout prix d’éviter l’endettement ». Face au succès de « Tréso diag », la jeune cheffe d’entreprise souhaite  pérenniser son dispositif au sortir de la crise sanitaire. En effet, Trésoria va lancer un outil en juin, pour améliorer l’éligibilité des TPE et PME aux financements identifiés par « Tréso diag ». « Le comportement d’un chef d’entreprise à un instant précis pourrait dégrader sa note et lui fermer des portes en termes de financement, explique Tiffany Tinperman. Ce que nous voulons faire avec ce nouvel outil, c’est rendre tout ce processus transparent, pour que les entrepreneurs comprennent pourquoi ils sont parfois confrontés à un refus ».

Aurélie Sergent (à gauche) et Tiffany Timperman (à droite) ont fondé Trésoria en 2019 pour aider les TPE/PME à soulager leur trésorerie et trouver des financements alternatifs à ceux proposés par les banques.
Aurélie Sergent (à gauche) et Tiffany Timperman (à droite) ont fondé Trésoria en 2019 pour aider les TPE/PME à soulager leur trésorerie et trouver des financements alternatifs à ceux proposés par les banques. — Photo : Trésoria

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail