Nouvelle-Aquitaine

Industrie

Coronavirus : L'UIMM incite les entreprises à produire pour éviter une reprise compliquée

Par Yoan Denéchau, le 01 avril 2020

En pleine crise sanitaire liée au Covid-19, le président de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) Nouvelle Aquitaine, Nicolas Foucard, évoque un tissu économique régional dans une situation difficile, mais incite les entreprises à garder une activité de production.

Nicolas Foucard, directeur de l’établissement ArianeGroup Le Haillan, a été élu vendredi 22 novembre 2019 à la présidence de l’UIMM Nouvelle-Aquitaine.
Nicolas Foucard, directeur de l’établissement ArianeGroup Le Haillan, a été élu vendredi 22 novembre 2019 à la présidence de l’UIMM Nouvelle-Aquitaine. — Photo : DR

« Quand une pompe est désamorcée, la remettre en marche est compliqué ». Par ces mots, Nicolas Foucard incite les industriels locaux à garder une part d’activité. En effet, le président de l’UIMM craint une catastrophe si les industries venaient à toutes s’arrêter. « Nous sommes dans un contexte très difficile, poursuit Nicolas Foucard. 80 % des entreprises industrielles ont fermé totalement ou partiellement sur le seul territoire Gironde-Landes ».

Pour autant, les entreprises s’adaptent. En effet, une grande part des 4 405 entreprises adhérentes de l’UIMM Nouvelle-Aquitaine ont été sollicitées pour fournir masques, gants et blouses aux personnels de santé et hospitaliers. « Les adhérents font preuve de solidarité, assure Nicolas Foucart. « Une entreprise s’est mise à produire des masques avec visière. Autour d’elle, c’est toute une chaîne de solidarité qui s’est mise sur pied pour lui fournir du matériel ».

Le monde industriel dans une situation critique

Alors que le confinement est annoncé jusqu’au 15 avril, « la situation pourrait s’aggraver rapidement pour les entreprises », estime Nicolas Foucard. « Les pouvoirs publics ont bien pris la mesure de la situation. Le soutien financier mis en place par l’État est important pour rebondir au sortir de la crise, mais les problèmes de trésorerie vont vite arriver ». Pour minimiser ces problèmes, l’UIMM Nouvelle-Aquitaine a conservé une permanence, y compris le week-end, pour informer et accompagner les entreprises dans l’accès aux aides financières. Ainsi, plus de la moitié des adhérents de l'UIMM ont accès à des aides : 37% ont obtenu des reports fiscaux, un tiers des entreprises ont pu rééchelonner leurs crédits et 14% ont déjà fait une demande de prêt rebond.

Au-delà de l’aspect financier, c’est la brutalité de l’arrivée du confinement qui a mis les entreprises en difficulté. « C’était violent, explicite Nicolas Foucard. Même s’il n’était pas très clair pour la population sur les premiers jours, le confinement a été immédiatement très strict dans les entreprises. Nous sommes dans une phase critique ». C’est pour cette raison que Nicolas Foucard incite les industriels à maintenir la production, à volume réduit. « Bien évidemment, la santé et la sécurité des salariés sont la priorité pour poursuivre l’activité. Mathématiquement, si vous ne travaillez pas un mois vous perdez 8,33 % de votre chiffre d’affaires annuel. Il faut absolument continuer à produire, mais dans une volumétrie plus basse, sinon la reprise va être très compliquée ».

Nicolas Foucard, directeur de l’établissement ArianeGroup Le Haillan, a été élu vendredi 22 novembre 2019 à la présidence de l’UIMM Nouvelle-Aquitaine.
Nicolas Foucard, directeur de l’établissement ArianeGroup Le Haillan, a été élu vendredi 22 novembre 2019 à la présidence de l’UIMM Nouvelle-Aquitaine. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail