Bordeaux

Santé

CHU de Bordeaux : une opération à 800 millions d'euros pour faire peau neuve

Par Romain Béteille, le 06 avril 2021

L’État va financer à hauteur de 240 millions d’euros la restructuration du CHU de Bordeaux. Le projet, chiffré à 800 millions d’euros d’investissement sur dix ans, prévoit de vastes travaux sur l’ensemble des sites de l’établissement public.

Le CHU de Bordeaux prévoit 800 millions d’euros d’investissement pour son plan "Nouveau CHU" sur dix ans.
Le CHU de Bordeaux prévoit 800 millions d’euros d’investissement pour son plan "Nouveau CHU" sur dix ans. — Photo : Romain Béteille

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé le 6 avril une enveloppe étatique de 240 millions d’euros pour abonder un vaste plan de rénovation et de reconstruction du CHU de Bordeaux, qui accueille un million de patients par an et emploie 14 200 salariés dont 1 500 médecins.

90 000 mètres carrés de nouveaux bâtiments

Le projet, dont l’investissement a été chiffré à 800 millions d’euros sur un budget global d'investissement de 1,2 milliard d'euros sur dix ans, sera financé à la fois par les aides du "Ségur de la santé" (plan d’investissement public dans le secteur de la santé), un emprunt bancaire et la vente de terrains appartenant à l’ensemble hospitalier "pour laquelle une évaluation globale doit encore être réalisée mais qui devrait représenter 100 millions d’euros", a précisé le directeur du CHU, Yann Bubien.

Le plan d'investissement prévoit notamment 90 000 mètres carrés de nouveaux bâtiments et autant en "restructuration". Sur la dizaine d’opérations envisagées, tous sites confondus, on peut notamment citer, sur le site de Pellegrin, une extension pour l’hôpital des enfants (dont l'ouverture est prévue à l'automne), un nouveau bâtiment de 10 000 mètres carrés pour les services d’urgences, de réanimation et de blocs opératoires et une restructuration du bâtiment Tripode. De nouveaux bâtiments regroupant la médecine ambulatoire, les urgences adultes, les blocs opératoires et les soins intensifs doivent également être construits à "horizon 2028". Une réserve foncière devant servir à reconstruire la maternité et un nouvel institut de biologie et pathologie sont aussi à l’étude.

Une pépinière de start-up à Saint-André

Le groupe Hospitalier Sud (sites de Haut-Lévêque et Xavier Arnozan), lui, se dotera d’un nouveau bâtiment d’urgences générales adultes, qui comportera notamment un centre universitaire de cancérologie. Il accueillera un nouveau plateau technique et réaménagera son pôle cardiologie. Enfin, le site de Saint-André perdra ses urgences mais comportera une nouvelle maison de santé pluridisciplinaire hospitalo-universitaire, une maison de la recherche clinique et servira de "pôle prévention". Il pourra accueillir une pépinière de start-up spécialisées en santé, des chercheurs et étudiants en résidence, un centre de conférences et un espace dédié au coworking. "L’Ehpad de Lormont sera lui aussi entièrement reconstruit", ajoute Yann Bubien.

Le programme complet devrait être finalisé avant l'été et réalisé dans "un souci d’écoconception des sites", a précisé le maire de Bordeaux Pierre Hurmic. La "transformation écologique" fait d’ailleurs partie des priorités du projet stratégique du CHU, aux côtés d’un développement fort de l’ambulatoire et d’une simplification du parcours des patients.

Le CHU de Bordeaux prévoit 800 millions d’euros d’investissement pour son plan "Nouveau CHU" sur dix ans.
Le CHU de Bordeaux prévoit 800 millions d’euros d’investissement pour son plan "Nouveau CHU" sur dix ans. — Photo : Romain Béteille

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail