• Puy-de-Dôme

    Chimie

    Afyren affiche une perte de 9,2 millions d'euros "conforme aux attentes"

    23 mars 2023

    La greentech clermontoise Afyren (110 salariés), qui propose aux industriels des produits biosourcés et bas-carbone comme alternative au pétrole, vient de publier ses résultats financiers annuels 2022. Une année qui fait ressortir une perte nette de 9,2 millions d’euros "conforme aux attentes" liée notamment à la livraison de la première usine du groupe en France, Afyren Neoxy. Cette dernière a fait grimper les charges opérationnelles courantes de la greentech à 8,8 millions d’euros (contre 5,2 M€ en 2021), essentiellement sous l’effet de l’augmentation des charges de personnel. Le chiffre d’affaires, qui provient pour l’heure de licences de brevets, a lui augmenté de 14 % à 3,5 millions d’euros. Pour 2023, Afyren vise le "lancement graduel de la production industrielle" du site en cours d’année et anticipe à l’horizon 2027 trois usines de production. En début d’année, la greentech clermontoise avait annoncé la signature d’un protocole d’accord avec le sucrier thaïlandais Mitr Phol en vue de l’implantation d’une bioraffinerie en Thaïlande.

Les dernières infos