Lyon

Organismes de formation

Introduction en Bourse

Resto Reality fait entrer la réalité virtuelle dans l’hôtellerie-restauration

Par Déborah Berthier, le 07 février 2024

Fondée en 2023, la société spécialisée dans la formation en réalité virtuelle dans le secteur de l’hôtellerie-restauration vise une entrée en Bourse au cours de l’année 2024 pour lever des fonds. L’objectif ? Développer des solutions pour d’autres secteurs d’activité et se déployer à l’international.

Carol Attailia, fondateur de Resto Reality.
Carol Attailia, fondateur de Resto Reality. — Photo : DR

Le créateur

Formateur depuis une vingtaine d’années dans les métiers de l’hôtellerie-restauration, avec son groupe ZestFormation, Carol Attailia se lance dans l’e-learning en 2020, au moment de la crise du Covid. "Mais les solutions d’apprentissage que je découvre alors sont pour la plupart passives, et génèrent de l’ennui chez les apprenants", rapporte-t-il. De ce constat naît l’idée de Resto Reality, une plateforme de formations en réalité virtuelle pour l’hôtellerie-restauration. "Les jeunes ont besoin de nouveaux modes d’apprentissage, estime-t-il. C’est important pour la France, forte de sa gastronomie, de mouiller la chemise pour se positionner sur ce secteur."

Le projet

Les équipes de Resto Reality ont imaginé un programme de 25 modules pour les métiers de l’hôtellerie, de la restauration et de la gastronomie. La formation s’adresse aux particuliers en reconversion mais aussi aux organismes de formation, aux écoles ou encore aux groupes hôteliers. "On peut simuler des environnements spécialisés pour répondre aux besoins de formation récurrents de grands groupes", détaille Carol Attailia. L’outil est également développé sur smartphone pour "répondre à la demande de certains acteurs".

Pour le fondateur, la réalité virtuelle "permet plus d’engagement de la part de l’apprenant". Cette méthode favorise la mémorisation, "car elle évite la dispersion, les distractions". Par ailleurs, "elle permet aussi de réduire les coûts et l’apprenant peut se former chez lui", énumère Carol Attailia. Les trois premiers modules du programme (sur les bactéries ; le transport et les règles de réception des marchandises ; et les plannings de désinfection) viennent d’être achevés. Resto Reality teste ses solutions au sein d’écoles tout en lançant la commercialisation des programmes. En parallèle, la jeune entreprise a fait entrer à son capital Davy Tissot, Meilleur Ouvrier de France en 2004 et Bocuse d’Or Monde 2021 et a développé des partenariats avec des entreprises comme l’éditeur de logiciel de traçabilité TraqFood et le réseau d’installateurs de cuisines professionnelles Eurochef.

Les perspectives

Créée il y a quelques mois, Resto Reality, table un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros et 24 salariés pour 2024. La jeune société prépare par ailleurs une entrée en Bourse sur le marché Euronext Access, où elle compte lever entre 600 000 et 800 000 euros. L’entreprise est pour cela accompagnée par le spécialiste des introductions Louis Thannberger.

Déjà, Resto Reality réfléchit à transposer ses formations à d’autres secteurs d’activité. "Nous visons en particulier les secteurs annexes, comme les entreprises de nettoyage qui interviennent en hôtellerie-restauration ou encore les sociétés qui luttent contre les nuisibles, explique Carol Attailia. J’ai déjà eu plusieurs demandes en ce sens."

Un développement à l’international est également planifié. En Italie d’abord, à compter de 2024. Puis aux États-Unis, au Canada et au Maghreb l’année suivante. Resto Reality prévoit de réaliser 15 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2025 et 35 millions à l’horizon 2027.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition