Loire

Agroalimentaire

Racheté par le fonds Solexia, Bissardon veut booster sa production de jus de fruits

Par Cyril Michaud, le 23 janvier 2019

Désormais dans le giron du pôle agroalimentaire du fonds d’investissement lyonnais Solexia, le fabricant de jus de fruits Bissardon, à Saint-Paul-en-Jarez (Loire), entend doubler son chiffre d’affaires. Elle vient notamment de lancer une nouvelle gamme de jus de fruits bio et projette d'investir dans un nouvel entrepôt de stockage.

Eric Versini, directeur général de Solexia, et Hervé Kratiroff, président fondateur de Solexia et président de Bissardon.
Le fonds d'investissement lyonnais Solexia, représenté par Eric Versini (directeur général) et Hervé Kratiroff (président), vient de racheter le producteur de jus de fruits ligérien Bissardon. — Photo : Cyril Michaud

C’est une entreprise en pleine santé que vient de racheter le groupe Solexia : Bissardon, un producteur de jus de fruits de la Loire. « Sur les dernières années, la société a connu une très belle croissance : + 10 à 15 % par an », racontent, admiratifs, Hervé Kratiroff et Éric Versini, respectivement président-fondateur de Solexia et directeur général du fonds d’investissement lyonnais. Hervé Kratiroff a officiellement pris la présidence de Bissardon après que le patron ait décidé de se séparer de sa société fondée il y a 25 ans.

Des investissements payants

« Nous avons été à la fois impressionnés et fascinés par Jean-Louis Bissardon, un homme de la terre qui a toujours su valoriser les fruits. En 2011, il s’est lancé dans un projet assez exceptionnel en investissant 4 M€ dans un atelier de transformation à la pointe de la modernité quand sa société ne réalisait que 1,9 M€ de chiffre d'affaires. » Un pari payant - même si les banques ont été très difficiles à convaincre - puisque Bissardon jus de fruits a connu par la suite une très belle croissance : un résultat net passé de 58 700 euros à 400 000 euros entre 2016 et 2017, et un chiffre d'affaires de 6 M€ en 2018.

Et la marge de progression est encore grande pour cette société qui emploie 22 salariés. « Jean-Louis Bissardon n’a jamais lésiné sur les investissements pour être au top », reconnaissent Hervé Kratiroff et Éric Versini, qui n’ont pas hésité une seconde lorsque l’arboriculteur de la vallée du Gier leur a proposé de racheter son entreprise, pour un montant tenu confidentiel.

Nouveau lieu de stockage et gamme bio

« Nous étions des clients, c’est ce qui a fait pencher la balance en notre faveur », estiment les dirigeants de Solexia. Car Jean-Louis Bissardon ne manquait pas d’offres. « C’est une entreprise qui présente un beau potentiel notamment parce qu’elle dispose d’une presse capable de presser 30 tonnes de pommes par jour », analysent-ils. Mais pour que cet équipement tourne à plein régime, il faut pouvoir stocker les bouteilles de jus de fruits. « Nous allons devoir trouver un nouveau lieu très rapidement. » Hervé Kratiroff et Éric Versini souhaitent investir 1 M€ dans un bâtiment de 3 à 4 000 m² qui devra se situer à proximité de l’actuel site de production à Saint-Paul-en-Jarez.

Car Bissardon, en plus d’élaborer des jus déclinés dans trois gammes différentes - dont une gamme premium et une gamme 100 % bio lancée ces dernières semaines - est également reconnue pour son activité de façonnier. « Nous pressons des jus pour le compte de clients, distributeurs et petits producteurs. » Un business juteux puisqu’il représente à lui seul 50 % de l'activité de la société. « Bissardon travaille avec 250 producteurs et 95 % des approvisionnements en fruits proviennent du local », expliquent Hervé Kratiroff et Éric Versini, qui espèrent doubler les ventes de la société dans les années à venir. Les dirigeants du groupe Solexia prévoient pour cela une petite dizaine de recrutements d’ici l’été prochain.

Eric Versini, directeur général de Solexia, et Hervé Kratiroff, président fondateur de Solexia et président de Bissardon.
Le fonds d'investissement lyonnais Solexia, représenté par Eric Versini (directeur général) et Hervé Kratiroff (président), vient de racheter le producteur de jus de fruits ligérien Bissardon. — Photo : Cyril Michaud

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.