Lyon

Industrie

En rachetant Aereco, Aldes s'arme pour devenir leader européen sur le marché de la ventilation

Par Déborah Berthier, le 27 juillet 2022

Après le rachat de son partenaire historique Aereco, le spécialiste lyonnais de la ventilation et du traitement de l’air Aldes poursuit son développement en France et à l’international. Un nouveau site de production devrait voir le jour en Ille-et-Vilaine en 2025.

Aldes vient de lancer la construction d'un nouveau site de production à Vitré, en Ille-et-Vilaine, dont la superficie avoisinera les 10 000 m2 d'ici 2028.
Aldes vient de lancer la construction d'un nouveau site de production à Vitré, en Ille-et-Vilaine, dont la superficie avoisinera les 10 000 m2 d'ici 2028. — Photo : Tim Douet

Devenir une entreprise européenne leader sur les marchés de la ventilation. C’est l’objectif que s’est fixé Aldes (300 M€ de CA en 2021, 1 450 salariés), à l’horizon 2025. Pour cela, la société lyonnaise qui conçoit, fabrique et commercialise des équipements de ventilation et de qualité de l’air, déploie méthodiquement son plan stratégique reposant sur un développement territorial et sur un élargissement de son offre. Dernière pierre à cet édifice : le rachat, début juillet, de son partenaire de longue date, Aereco.

Une croissance à l’international

En reprenant cette société spécialisée dans les solutions de ventilation innovantes pour les bâtiments résidentiels et les bureaux basée en Seine-et-Marne, Aldes réintègre une technologie, des capacités de production et gagne 500 salariés, 60 millions d’euros de chiffre d’affaires, et plusieurs filiales, dont une clé, en Allemagne. Le marché d’outre-Rhin est en effet stratégique pour Aldes, qui y dispose déjà d'une filiale et y enregistre 50 millions d’euros de chiffre d’affaires par an. "C’est un marché d’une taille équivalente à celui de la France, mais il est davantage à la pointe. Notre présence sur ce territoire nous permet de mieux appréhender les évolutions et les avancées dans la construction", explique Stanislas Lacroix, PDG de la société quasi centenaire.

Aldes, qui anticipe également un fort développement sur le marché de la qualité de l’air en Chine et sur celui de la ventilation au sud des États-Unis et au Canada - où il vient de doubler ses capacités de production -, projette de réaliser 60 % de son chiffre d’affaires à l’international à l’horizon 2025, contre 40 % jusqu’à présent.

Une nouvelle usine en Bretagne

En parallèle, le groupe lyonnais continue de se renforcer en France. "Nous voulons étoffer notre offre sur le segment de la qualité de l’air, détaille Stanislas Lacroix. Nous investissons notamment sur des systèmes de purification et avons récemment sorti deux nouveaux produits de filtration." Pour concevoir ces nouveaux produits, la société s’appuie notamment sur une stratégie de prises de participation minoritaires dans des start-up innovantes. Elle a par exemple investi dans la jeune pousse SquareTech, spécialisée dans le captage de molécules de gaz polluants, ou encore dans la start-up spécialisée dans les purificateurs d’air Teqoya.

Pour accompagner cette croissance, Aldes vient de transférer son siège social dans des locaux dont la surface a été revue à la hausse, toujours à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise. La société vient également d’investir 4 millions d’euros pour ajouter 6 000 mètres carrés d’entrepôt aux 18 000 mètres carrés existants en région lyonnaise, opérationnels fin 2022.

Autre projet immobilier : Aldes vient de lancer la construction d’un nouveau site de production à Vitré, en Ille-et-Vilaine, à quelques kilomètres de son usine "vieillissante" de Châtillon-en-Vendelais. Une première tranche de 6 000 m2 et 10 millions d’euros d’investissement devrait permettre de tripler les capacités de production à partir de 2025. La seconde tranche de 4 000 m2 pourrait être construite entre 2026 et 2028.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition