Saint-Étienne

Distribution

En perte, Casino cède sa filiale énergie GreenYellow à Ardian

Par Déborah Berthier, le 01 août 2022

Le distributeur stéphanois Casino vient d’annoncer qu’il cédait sa filiale de fourniture d'énergie GreenYellow à la société de capital-investissement Ardian, pour 1,4 milliard d’euros. Une bonne nouvelle pour le groupe qui affiche une dette de 7,5 milliards et un résultat net en perte de 259 millions d’euros.

Siège du groupe Casino à Saint-Etienne.
Siège du groupe Casino à Saint-Etienne. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

Le groupe Casino avait affirmé en mai son intention de céder sa filiale énergétique GreenYellow. Le distributeur stéphanois vient de signer avec Tikehau Capital et Bpifrance une promesse unilatérale d’achat avec la société de capital-investissement Ardian, via son activité Infrastructure, en vue de la cession d’une participation majoritaire dans GreenYellow, pour une valeur d’entreprise de 1,4 milliard d’euros et une valeur des capitaux propres de 1,1 milliard d’euros.

D'autres cessions en projet

Une bonne nouvelle pour le distributeur qui a entamé, il y a plusieurs années déjà, un vaste plan de cession en vue de se désendetter. Plan de cession qui totalise désormais 4 milliards d’euros sur une cible de 4,5 milliards d’euros. D’autres cessions sont en projet, notamment celle du chausseur en ligne Sarenza, détenu par Monoprix (groupe Casino).

Le plan de cession de GreenYellow prévoit que les actionnaires de la filiale énergétique restent parties prenantes à la création de valeur de la société, via un réinvestissement s’élevant à 165 millions d’euros pour le groupe Casino. L’opération devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre 2022. Le produit de cette cession pour le groupe Casino, déduction faite du montant réinvesti, s’élèverait ainsi à 600 millions d’euros.

7,5 milliards d’euros de dette

Cette annonce intervient alors que le groupe vient de publier ses résultats pour le premier trimestre 2022. Casino affiche certes une croissance de 9,8 % par rapport au premier semestre 2021 pour atteindre 15,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires, mais son Ebitda, qui s’établit à 1 069 millions d’euros, est en baisse de 2,2 % par rapport à 2021. Le groupe enregistre par ailleurs une perte nette de 259 millions d’euros au premier semestre, contre 208 millions l’année précédente. Et sa dette atteint 7,5 milliards d’euros, dont 5,1 milliards d’euros en France.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition