Loire

Logistique

Fusion-acquisition

Easydis victime collatérale de la chute de Casino

Par Gilles Cayuela, le 01 février 2024

La filiale logistique du distributeur stéphanois Casino ne devrait pas échapper à la casse sociale. Pour l’heure, seulement 4 entrepôts sur les 12 que compte Easydis dans l’Hexagone sont assurés d’une poursuite d’activité. 250 à 300 salariés travaillent dans chacune de ses unités.

La filiale logistique de Casino Easydis est aujourd’hui dans la tourmente. 8 de ses 12 entrepôts en France sont en quête de repreneur.
La filiale logistique de Casino Easydis est aujourd’hui dans la tourmente. 8 de ses 12 entrepôts en France sont en quête de repreneur. — Photo : Easydis

Si la cession des 288 hypermarchés et supermarchés Casino à la concurrence (Auchan Retail et le groupement Les Mousquetaires) aura inévitablement un impact sur les salariés du siège - "1 400 salariés pourraient être concernés par un plan social", estime Serge Pastor, le délégué syndical CGT du groupe et porte-parole de l’intersyndical - la partie logistique ne sera malheureusement pas en reste.

8 entrepôts Easydis en quête de repreneurs

Sur les 12 entrepôts que compte Easydis, la filiale logistique du distributeur stéphanois, quatre seulement sont assurés de poursuivre une activité. "Deux entrepôts Easydis vont être repris. L’un par Auchan et l’autre par Intermarché (via son partenaire ID Logistics, NDLR). Un autre va être dédié à la proximité et un autre sera conservé pour Cdiscount. Les 8 autres sont voués à être vendus ou démantelés, appelez cela comme vous voulez. Mais les dégâts sociaux seront terribles puisqu’en moyenne 250 à 300 salariés travaillent dans chacune de ses unités", s’inquiète Jean Pastor.

Le 24 janvier, le géant stéphanois de la grande distribution avait annoncé que quatre bases logistiques faisaient partie du périmètre de reprise de ses 288 magasins grand format. "Les accords prévoient que dans le cadre de l’opération, l’activité de l’entrepôt d’Aix-en-Provence soit maintenue pour le compte d’Auchan et les contrats de prestations de services logistiques de Montélimar Frais (Drôme), Corbas Gel (Rhône) et Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) soient transférés au Groupement Les Mousquetaires, garantissant la pérennité de l’emploi sur ces sites", indiquait un communiqué.

Renseignement pris, les trois entrepôts repris par Les Mousquetaires sont des sous-traitants de Casino et n’appartiennent donc pas au périmètre de la filiale Easydis, qui a néanmoins reçu depuis une bonne nouvelle.

L’entrepôt de Saint-Bonnet-Les-Oules sauvé !

En effet, son entrepôt de Saint-Bonnet-Les-Oules, dans la Loire, va être repris par le logisticien des Bouches-du-Rhône ID Logistics (38 000 salariés ; 2,75 Md€ de CA). Ce dernier avait été mandaté par Intermarché pour renforcer ses activités dans le secteur Centre-Est. Et c’est l’entrepôt ligérien qui a été retenu. Un soulagement pour les 250 salariés du site qui sont donc assurés de conserver leur emploi. La nouvelle a été annoncée, le 26 janvier, lors d’un CSE Central de Casino dédié aux entrepôts d’Easydis.

L’offre de reprise porterait sur une période 7 ans jusqu’au 31 décembre 2031. Le protocole d’accord devrait être signé le 30 mai prochain. Des précisions sur la transmission du site devraient être apportées lors du CSE Central du 12 février prochain.

Un nouveau schéma directeur de la logistique du futur périmètre de Casino devrait, lui, être présenté aux représentants des salariés au cours de la deuxième quinzaine de mars.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition