Loire

Industrie

Chabanne accélère sa modernisation grâce au plan de relance

Par Gilles Cayuela, le 14 avril 2021

L'industriel ligérien Chabanne, spécialisé dans les pièces en fil métallique, investit 1,6 million d'euros dans l'automatisation et la robotisation de ses équipements.

Maxence Chabanne codirige le spécialiste ligérien des pièces en fil métallique Chabanne.
Maxence Chabanne codirige le spécialiste ligérien des pièces en fil métallique Chabanne. — Photo : Chabanne

Implanté à Saint-Galmier, dans la Loire, depuis trois générations, Chabanne (100 salariés ; 17 M€ de chiffre d'affaires en 2020) s’est lancé depuis quelque temps dans un vaste plan de modernisation de son outil de production. Un plan que le groupe familial, spécialisé dans le travail en sous-traitance de fil métallique et ressorts pour l’industrie, et en marque propre pour le bâtiment avec des produits dédiés aux plaquistes et façadiers (profilés, feuillards, suspentes, etc.), entend accélérer grâce au plan de relance du gouvernement.

"Nous avons obtenu une subvention de France Relance qui va nous permettre d’investir 1,6 million d’euros et de créer une dizaine d’emplois directs", précise Maxence Chabanne, qui codirige le groupe avec son frère Arnaud.

Vers une usine 4.0

Le groupe familial, qui enregistre une croissance annuelle moyenne comprise entre 5 et 10 % depuis 2011 (11 M€ de chiffre d'affaires à l’époque), a prévu d’investir massivement dans l’automatisation et la robotisation de ses équipements. Des machines spéciales conçues en grande partie en interne pour des besoins spécifiques.

"Nous avons des productions particulières qui nécessitent des équipements particuliers et sur-mesure, que nous fabriquons nous-même. Avant nous le faisions avec de la mécanique et là, l’idée est d’intégrer de l’automatisation pour basculer dans une usine 4.0, même si je trouve le terme un peu galvaudé", commente le dirigeant.

Avec ce plan de modernisation, Chabanne ambitionne de se rendre attractif vis-à-vis des jeunes. "Il est difficile aujourd’hui de recruter des bons mécaniciens et techniciens de maintenance. Entrer de plain-pied dans l’industrie du futur devrait nous rendre plus séduisants", estime le dirigeant.

Le spécialiste ligérien des pièces en fil métallique devrait surtout s’appuyer sur cette modernisation pour poursuivre son développement. "Nous avons une très forte croissance sur notre activité bâtiment et l’automatisation va nous permettre d’améliorer les cadences, la productivité et, in fine, la compétitivité de l’usine", développe Maxence Chabanne.

Un nouveau bâtiment de stockage

Pour répondre à cette croissance, l’automatisation ne suffira pas. Chabanne va aussi avoir besoin de plus de place. "Nous avons prévu dans le cadre de notre plan d’investissement une extension de notre usine avec la construction d’un nouveau bâtiment de stockage de 1 000 m² pour notre activité bâtiment. Ce qui va aussi nous permettre de libérer de l’espace pour la production", confie le dirigeant.

En parallèle, le groupe familial, qui vise "la barre des 20 millions d’euros de chiffre d’affaires sous deux ans", poursuit le développement de sa filiale Lagazel, dédié aux petits équipements solaires. "Une filiale de plus en plus intégrée au groupe car nous nous appuyons sur le savoir-faire que nous avons développé sur le marché africain pour développer une gamme pour le marché français", décrit Maxence Chabanne.

Si pour l’heure, cette filiale spécialisée dans la fabrication de lampes solaires en Afrique ne pèse que 500 000 euros de chiffre d'affaires, l’idée est bien de monter en puissance sous deux à trois ans avec "une gamme 100 % made in France de petites bornes pour les campings et les jardins".

Maxence Chabanne codirige le spécialiste ligérien des pièces en fil métallique Chabanne.
Maxence Chabanne codirige le spécialiste ligérien des pièces en fil métallique Chabanne. — Photo : Chabanne

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail