Rhône

Informatique

Byblos Edge et le Cnam Grand Est lancent une formation contre les risques cyber

Par Audrey Henrion, le 17 juin 2020

Le groupe lyonnais Byblos, spécialisé dans la sécurité des sites touristiques, événementiels, sportifs, culturels et industriels, déploie en partenariat avec le Cnam en Grand Est une formation destinée à prémunir les professions sensibles (avocats, DRH, DAF, experts-comptables, TPE et PME) des cyberattaques dont ils pourraient être victimes à travers le télétravail.

Pour le lyonnais Byblos Group, la cybersécurité pourrait incarner un relais de croissance de nature à compenser la perte d’activité liée au Covid-19. — Photo : Shutterstock

Lourdement impacté par la crise sanitaire, le groupe de sécurité lyonnais Byblos (2 200 salariés / CA 2019 : 80 M€) accuse ces derniers mois une chute de 40 % de l’activité avec l’arrêt des événements sportifs, commerciaux et culturels, la fermeture des sites touristiques et des parcs de loisirs. « Nos agents ont été mis au chômage partiel, nos investissements mis en sommeil. Mais nous en avons profité pour réfléchir à de nouvelles activités », positive Simon Hoayek, PDG et fondateur du groupe en 1999.

Un "cyber entraînement" pour les professionnels

Cette semaine, Byblos Edge, filiale du groupe créée en février 2019 pour porter le déploiement international et les "projets spéciaux, lance, en partenariat avec le Cnam en Grand Est, une formation destinée à lutter contre les risques informatiques. Elle cible non pas les grands groupes, généralement bien outillés, mais d'autres professionnels très exposés - avocats, experts-comptables, DRH, DAF, dirigeants et salariés de PME et ETI. Ce « cyber entraînement » dispensé par un enseignant agréé Cnam rassemblera jusqu’à 20 participants. La promesse : acquérir en une journée une connaissance académique du Cnam (rémunéré à la formation) et la pratique opérationnelle de Byblos (rémunéré par participant) en se connectant à la plateforme de simulation Cyber Range. Alors qu'il existe de nombreuses de formations, y compris gratuites parfois, Byblos et le Cnam misent sur leur excellente réputation et une approche pragmatique pour convaincre.

« Entre le 1er et le 23 mars, le spécialiste en cybersécurité Barracuda Networks a enregistré un bond de 667 % des tentatives d’hameçonnage (envoi de messages visant à dérober des informations confidentielles, N.D.L.R.) », atteste Ziad Hajar, directeur de Byblos Edge. Qui liste les risques les plus fréquents pour les entreprises : envoi massif d’emails malveillants, chantage, manipulation, rançongiciels (empêcher l’accès aux données de l’entreprise afin de réclamer une rançon) ou encore, mais plus rares, les « attaques au président » (faux ordres de virement). « Le maillon humain est la faille la plus courante dans les causes de cyberattaque », indique ce spécialiste.

La menace pesant sur les données informatiques des entreprises était déjà très prégnante avant le Covid-19. Mais avec 39 % des salariés passés en télétravail ces trois derniers mois, les enjeux ont été démultipliés. « Les entreprises sont trois fois plus nombreuses depuis le confinement à faire appel à notre assistance », confirme Jérôme Notin, directeur de l’agence gouvernementale cybermalveillance.gouv.fr, qui remplit une mission de prévention.

Un relais de croissance pour Byblos

« La cybersécurité pourrait incarner pour Byblos un relais de croissance important, de nature à compenser la perte d’activité en lien avec les grands événements, qui incarnent le cœur de notre expertise », se félicite le PDG Simon Hoayek. En parallèle, le dirigeant porte aussi son attention sur les questions de sécurité sanitaire. « Byblos intègre cette nouvelle menace, comme après les attaques terroristes. Nos clients cherchent une expertise dans ce domaine, et veulent externaliser cette responsabilité », décrit-il.

Pour le lyonnais Byblos Group, la cybersécurité pourrait incarner un relais de croissance de nature à compenser la perte d’activité liée au Covid-19. — Photo : Shutterstock

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail