Aix-en-Provence
Spécialiste de la voiture de collection, CarJager associe ventes physiques et plateforme internet
Aix-en-Provence # Distribution # Stratégie

Spécialiste de la voiture de collection, CarJager associe ventes physiques et plateforme internet

S'abonner

Plateforme en ligne spécialisée dans la vente de voitures d’exception et de collection, CarJager a mis en place une association avec le groupe de distribution automobile De Willermin afin d’élargir son activité aux voitures contemporaines sportives, GT et supercars. La société aixoise a ouvert ses premiers showrooms.

Vladimir Grudzinski, fondateur de CarJager — Photo : D.R.

CarJager (35 salariés), la plateforme aixoise spécialiste de l’achat-vente de voitures d‘exception et de collection, qui a bouclé sa troisième levée fonds de 5,7 millions d’euros en octobre 2023, poursuit sa croissance en misant sur un nouveau département de voitures contemporaines et sportives, GT (Gran Turismo) et supercars.

La société a ainsi ouvert deux points de vente physiques en partenariat avec le groupe marseillais De Willermin (700 collaborateurs), premier distributeur de la marque Mercedes en France (il distribue également Jeep, Lotus et Ineos, NDLR), qui compte 16 concessions réparties dans le Sud de la France (de Valence à Marseille) et qui a participé avec le groupe lyonnais Duvarry Développement et un pool d’investisseurs au dernier tour de table mené par CarJager.

Des showrooms à Aix-en-Provence et Avignon

CarJager est ainsi présent, dans les concessions du groupe De Willermin, en disposant d’espaces de showroom (140 m² à Aix-en-Provence et 300 m² à Avignon). "Dans le cadre de cette opération, la société De Willermin est entrée au capital de CarJager, qui participe également à la recherche et à l’acquisition des véhicules. Via notre réseau et notre savoir-faire, acquis sur le marché de la voiture ancienne et de collection, nous vendons ensuite les voitures. Une voiture sportive ne se vend pas de la même façon qu’un véhicule traditionnel. L’acheteur ne recherche pas un usage, mais un coup de cœur. Nous utilisons par ailleurs les services de De Willermin pour le financement des acquisitions par les particuliers", explique Vladimir Grudzinski, qui a créé CarJager voici maintenant cinq ans.

16 véhicules déjà exposés

Par cette association, le distributeur élargit également donc son offre vers les voitures sportives et de collection. D’un autre côté, ces showrooms physiques viennent compléter l’offre de CarJager, jusque-là uniquement positionné en ligne via sa plateforme internet.

"D’autres distributeurs également intéressés"

Le partenariat avec De Willermin a débuté en janvier dernier et 16 véhicules sont d’ores et déjà exposés, pour une valeur moyenne de 145 000 euros. "Nous pourrons ouvrir de nouveaux showrooms dans d’autres concessions du groupe De Willermin et d’autres distributeurs sont également intéressés par cette formule, dans le reste de l’Hexagone", ajoute le dirigeant, enthousiaste, qui ambitionne désormais de se positionner comme le plus gros réseau de vente de voitures GT et supercars en Europe. Actuellement, 40 % des ventes effectuées sur la plateforme CarJager impliquent déjà un résident européen, hors France.

Un marché aux usages particuliers

La réussite de CarJager, Vladimir Grudzinski, la résume en quelques mots : "Nous nous sommes positionnés sur un marché de passionnés qui avait totalement échappé au digital et nous avons réussi à faire l’alliance des deux". Le fondateur avait auparavant créé une première société, baptisée Reezocar, qui distribuait des véhicules d’occasion en ligne et qui a été rachetée par la Société Générale en 2020.

"Je me suis ensuite intéressé aux voitures anciennes, celles immatriculées entre les années 1920 et 2000. C’est un marché, qui n’était pas fédéré, aux usages particuliers, qui compte près de 40 % de primo accédants et dont les véhicules sont, par nature, hors marché. Avant notre arrivée, les gens se débrouillaient comme ils pouvaient pour trouver des voitures avec tous les risques que cela sous-entend", ajoute-t-il.

En cinq ans, CarJager est devenu le leader français, en nombre de transactions, de la voiture ancienne. Le site compte actuellement près de 820 offres et l’entreprise va bientôt franchir le cap symbolique des 600 voitures vendues depuis sa création.

Des options sur mesure pour les vendeurs

"Un peu moins de 50 % des personnes achètent la voiture sans l’avoir physiquement vue. Nous nous positionnons comme tiers de confiance entre les vendeurs et les acheteurs", poursuit le dirigeant. Mais avant cela, CarJager cherche les véhicules, les expertise, aide au financement de l’achat, à l’immatriculation et à la livraison chez le client. 20 % des utilisateurs de la plateforme y viennent régulièrement, pour vendre, acheter…

9 millions d'euros levés depuis la création de CarJager

"Cela peut parfois être assez compulsif. Les internautes nous font part de leurs demandes et nous cherchons les véhicules. Nous ne sommes pas limités par un stock figé. Nous pouvons également créer des capsules spécifiques pour des vendeurs… ", Vladimir Grudzinski. La société devrait par ailleurs lancer avant l’été la possibilité de ventes aux enchères en ligne.

Depuis sa création, CarJager a levé 9 millions d’euros. Elle enregistre un chiffre d’affaires de 12,2 millions d’euros (+68 % sur un an) pour un volume d’affaires (en prenant en compte la valeur de vente des voitures) de 40 millions d’euros, en croissance de 38 %.

Aix-en-Provence # Distribution # E-commerce # Stratégie
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise ARNAGE MOTORS