Côtes-d'Armor
Lumibird va acquérir les activités laser de Prima Industrie en Italie et aux USA
Côtes-d'Armor # Industrie # Fusion-acquisition

Lumibird va acquérir les activités laser de Prima Industrie en Italie et aux USA

S'abonner

Lumibird va mener une nouvelle opération de croissance externe. L’entreprise leader dans les lasers va acquérir les activités laser de l’entreprise italienne Prima Industrie en Italie et aux USA. Cet investissement va permettre à la société costarmoricaine d’augmenter sa souveraineté dans les composants et de développer sa branche médicale vers l’urologie et la gynécologie.

Marc Le Flohic, PDG de Lumibird, qui va mener une nouvelle opération de croissance externe — Photo : @DR

Lumibird (191 M€ de CA en 2022, 1 000 salariés), leader européen des technologies laser dont le siège se trouve à Lannion (Côtes-d’Armor), a signé le 15 mai un accord avec la société italienne Prima Industrie portant sur l’acquisition de sa filiale Convergent Photonics (Turin, Italie) et des actifs de Convergent détenus par Prima Industrie North America (Boston, USA). 80 salariés, qualifiés et expérimentés, répartis entre l’Italie et les USA, rejoindront le groupe Lumibird. Convergent Photonics a réalisé un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros en 2022 pour un Ebitda négatif d’1,5 million d’euros.

Indépendance et capacités d'innovation accrues

Cette acquisition permettra à Lumibird, coté à Euronext Paris, de renforcer sa souveraineté dans le domaine des lasers et de l’optronique. Et de devenir indépendant à terme sur la fourniture de composants critiques. Cela lui confère aussi des capacités d’innovation accrues à l’échelle des matériaux et des composants, tout en internalisant les marges de composants onéreux.

L’intégration de ces activités permettra enfin le développement de la branche médicale sur d’autres marchés que celui de l’ophtalmologie sur lequel le groupe est déjà en position de leadership, comme l’urologie et la gynécologie.

La réalisation effective de la transaction devrait se dérouler au cours du deuxième semestre 2023, sous réserve de l’accord des autorités de régulation et de contrôle en Italie et aux USA.

Côtes-d'Armor # Industrie # Santé # Fusion-acquisition # Investissement