Vendée
Le Parisien Anod implante la première usine dédiée à son vélo hybride en Vendée
Vendée # Cycles # Implantation

Le Parisien Anod implante la première usine dédiée à son vélo hybride en Vendée

S'abonner

Fondée en 2022, la start-up parisienne Anod implante sa première usine à Fontenay-le-Comte, en Vendée. Elle y assemblera son vélo électrique hybride, capable de se recharger lors du freinage. Forte de dix salariés, l’entreprise envisage de recruter une vingtaine de personnes dans le courant de l’année 2024 pour faire tourner l’usine.

Arnaud Malrin souhaite produire 2 000 vélos en 2024 sur son nouveau site de Fontenay-le-Comte — Photo : Anod

De Paris à la Vendée. Du 9e arrondissement à Fontenay-le-Comte. L’entreprise parisienne Anod, fondée en 2022, vient de poser ses valises dans l’Ouest, afin d’ouvrir sa première usine d’assemblage de son vélo électrique hybride, capable de se recharger lors du freinage. Installée dans un premier espace de 500 m² où elle poursuit sa R & D, Anod va investir dans les mois à venir un bâtiment de plus de 1 000 m² afin de produire 100 vélos par mois, puis 50 de plus tous les mois pour atteindre les 2 000 vélos produits en 2024. Ces vélos seront vendus en direct et par le biais de revendeurs, à un prix de 3 500 euros, soit un potentiel de 7 millions d’euros de chiffre d’affaires. "Pour trouver le point de rentabilité, nous devrons vendre environ 250 vélos par mois", estime Arnaud Malrin, fondateur et directeur général d’Anod.

Un supercondensateur et un moteur

Le vélo d’Anod se distingue des autres bicycles électriques classiques par son moteur, qui se transforme en dynamo capable de générer de l’énergie. L’électricité est ensuite stockée par des supercondensateurs, qui la restituent lors du redémarrage. De plus, le vélo est équipé d’une petite batterie, capable de rentrer dans une poche de jeans et rechargeable par USB-C comme un smartphone. "Nous utilisons six fois moins de lithium qu’une batterie standard de vélo", se félicite Arnaud Malrin. De plus, le moteur consommerait environ deux fois moins d’énergie que les modèles sur le marché. "Malgré la finesse de notre batterie, nous pouvons fournir la même autonomie qu’un vélo électrique classique, grâce aux capacités du moteur et à notre système de récupération d’énergie. De plus, même si la batterie est vide, nous pourrons toujours fournir un minimum d’énergie", souligne le directeur général.

L’eldorado industriel de l’Ouest

Le choix de Fontenay-le-Comte pour Anod ne doit rien au hasard. La société cherchait à fonctionner le plus possible avec des sous-traitants locaux. Selon le dirigeant, l’Ouest était incontournable. C’est l’ESAT rennais Talendi (ex-Bretagne Ateliers) qui se chargera de l’assemblage des supercondensateurs. L’été dernier, l’association avait reçu 500 000 euros d’aides de la part de la Région Bretagne et de Rennes Métropole pour investir dans de nouvelles machines et répondre aux attentes du groupe automobile Stellantis - et de sa future C3 électrique. Parmi les sous-traitants, on retrouve la société Selva, basée en Loire-Atlantique (170 collaborateurs, 15 M€ de CA en 2021), qui s’occupera des équipements électroniques du vélo d’Anod. "L’Ouest possède un tissu d’ingénieurs et sous-traitants très riche. De plus, notre directeur technique, Laurent Gicquel, est basé à Fontenay-le-Comte. Un avantage car le recrutement est moins compliqué dans le sud de la Vendée par rapport au nord", remarque Arnaud Malrin. Il faut dire que le directeur général aura besoin de main-d’œuvre pour faire tourner cette usine : environ une vingtaine de recrutements sont prévus.

La jeune pousse arrive sur un territoire où les forces vives d’assemblage de vélos sont nombreuses, avec Arcade Cycles (La Roche-sur-Yon) ou encore la Manufacture Française du Cycles (Machecoul), qui se revendique première usine de fabrication de cycles en France. "Nous nous connaissons bien. Ils connaissent notre produit et nous échangeons en bon voisin", livre le directeur général. Des relations en bon voisin pour l’instant. Potentiellement en bon partenaire demain ?

Vendée # Cycles # Implantation # Made in France # Start-up