Le groupe sarthois Bobet reprend la PME iséroise Facomia
# Fabrication de machines # Fusion-acquisition

Le groupe sarthois Bobet reprend la PME iséroise Facomia

S'abonner

Le groupe Bobet (82 M€ CA en France, 90 M€ dans le Monde) continue sa croissance externe avec le rachat de Facomia, dans l’Isère. Cette PME, qui était en croissance ces dernières années, fabrique des machines-outils pour les abattoirs, qu’elle développe et installe. Une activité complémentaire à celles d’autres filiales du Sarthois, comme Termet.

Jérôme Bobet, à la tête du groupe créé par son père, se félicite de la reprise de Facomia, PME jusqu’ici dirigée par Frédéric Guillaud — Photo : Bobet

Le groupe familial Bobet poursuit son développement externe. Mardi 28 novembre, le groupe de Champagné, au nord-est du Mans, a signé la reprise d’une entreprise de l’Isère, Facomia. Cette PME située à La Tour-du-Pin est spécialisée dans la conception et la fabrication d’outils d’abattage, de découpe, de salaisons, boucheries, etc. Pour le groupe sarthois, il s’agit d’une belle opportunité puisque l’entreprise iséroise s’est relancée depuis deux ans avec une progression de 54 % de son chiffre d’affaires, qui s’est établi à 2 millions d’euros en 2022.

De la conception à la maintenance

Créée en 1975 par Maurice Guillaud, et dirigée par son fils Frédéric depuis 2004, Facomia a la particularité de maîtriser la chaîne complète de valeur de machines process : la conception, la production, l’installation et la maintenance. Elle fabrique également des lignes, de tailles très variables, pour l’abattage d’ovins, bovins et porcins (rails convoyage, plateformes de travail, etc.).

Ce savoir-faire devrait être soutenu par la force commerciale du groupe Bobet, "en France voire à l’international", imagine déjà Jérôme Bobet, président du groupe sarthois.

Dans un premier temps, le repreneur compte reloger Facomia dans un autre bâtiment de 1 000 m2, qu’il reste à trouver "sur la commune ou à proximité". Des embauches sont évoquées pour compléter l’effectif de quinze salariés, à commencer par un directeur de site.

Un sixième rachat en sept ans

Cette reprise s’inscrit dans une politique de rachats dynamique. Il y a moins d’un an, le groupe Bobet a déjà repris JMC Inox (2,2 M€ en 2021), une PME spécialisée dans la fabrication de mobilier inox pour les cuisines professionnelles, sur-mesure et haut de gamme. Également basée en Sarthe, à La Bazoge, cette entreprise a permis au groupe Bobet de monter en compétences sur la conception des meubles et réfrigérés et le maintien de température (chaud). L’objectif était de développer JMC Inox en prévoyant cinq embauches en deux ans, pour passer à 3 millions de chiffre d’affaires.

Mi-2021, c’est le distributeur alsacien Fésia qui a constitué le plus gros rachat à ce jour réalisé par le groupe Bobet. La PME (30 salariés, 10 M€ CA), qui propose des machines de production pour les métiers de bouche mais aussi des épices, offrait une ouverture et une renommée vers l’Allemagne, où elle réalisait alors 30 % de son activité.

En 2016, c’est Manulatex, une filiale, qui mettait la main sur la société Tridentum (cottes de mailles en inox) en Hongrie. Bobet a poursuivi avec en 2017 avec Sodiavi dans le Morbihan, fusionnée avec VNP, entreprise de Vendée reprise en 2018, sous le nom de Volatek. Ces deux spécialistes des outils d’abattage-transformation de volailles venaient compléter le pôle abattage emmené par Termet (28 salariés, 6,5 M€). C’est désormais au tour de Facomia. Le groupe Bobet devrait ainsi atteindre les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires, objectif affiché pour 2025.

Sarthe Isère # Fabrication de machines # Fusion-acquisition # PME # Créations d'emplois # Investissement immobilier # Made in France