Le Havre
Haropa lance les travaux de raccordement électrique des navires de croisières au Havre
Le Havre # Transport-logistique # Transition énergétique

Haropa lance les travaux de raccordement électrique des navires de croisières au Havre

S'abonner

Haropa Port engage les travaux de raccordement électriques des navires à quai sur le terminal croisière au Havre. Avec l’ambition de renforcer l’attractivité touristique du Havre et de permettre, à horizon 2026, de proposer, sur l’ensemble des quais croisière, des escales "zéro fumée".

Le raccordement électrique des navires de croisières au Havre doit permettre de renforcer l’attractivité touristique du Havre et de la région — Photo : Copyright JACQUES BASILE - Copyright JACQUES BASILE

Haropa Port engage les travaux de raccordement électriques des navires à quai sur le terminal croisière au Havre. Un chantier qui peut démarrer suite aux travaux d’extension du réseau de distribution public de l’électricité réalisés sous la maîtrise d’ouvrage d’Enedis. À l’horizon 2026, l’ensemble des quais croisière seront électrifiés pour des escales "zéro fumée" au Havre. L’alimentation électrique des navires à quai permettra notamment l’amélioration de la qualité de l’air, la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), la réduction de la consommation de carburants fossiles et la diminution des vibrations et nuisances sonores, ainsi qu’une "meilleure acceptabilité sociétale", selon la direction d’Haropa Port. Chaque prise sera capable de fournir jusqu’à 13 MW pour un maximum de 30 MW (soit l’équivalent de la puissance nécessaire pour alimenter 5 000 foyers en électricité) sur les 3 quais simultanément. L’alimentation électrique à quai permettra ainsi d’éviter l’émission de 15 000 à 20 000 tonnes de CO2 par an. "L’électrification des quais de la pointe de Floride est une première étape essentielle vers la création d’un grand port de croisière pour Le Havre et la Normandie. Accueillir plus de croisiéristes nécessite d’avoir un équipement sûr, hospitalier, végétalisé et des infrastructures qui permettent de réduire autant que possible l’impact sur l’environnement. C’est tout le sens du projet que nous portons", estime Édouard Philippe, maire du Havre et président de la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole.

Un investissement de plusieurs dizaines de millions d’euros

Avant le lancement des travaux, Enedis a dû effectuer le raccordement au réseau de distribution public d’électricité. Une opération qui a nécessité la création de 3 kilomètres de réseau souterrain composé de 3 câbles 20 000 volts et l’ajout d’un transformateur HTB/HTA 40MVA au poste source pour augmenter la capacité. Des travaux de raccordement pour lesquels 5,6 millions d’euros ont été investis. L’électrification du quai Pierre Callet sera opérationnelle dès 2025 et constitue la première phase de ce projet d’envergure. Les quais Roger Meunier et Joannès Couvert permettront les mêmes conditions d’accueil respectivement pour fin 2025 et début 2026. "Cet ambitieux projet confortera l’attractivité touristique du Havre et de la région et accompagnera le développement du trafic à venir. En effet, avec ces nouveaux terminaux croisières, Le Havre sera en capacité d’accueillir de manière fluide et confortable les plus grands paquebots et d’opérer des embarquements complets en tête de ligne", se félicite Jean-Baptiste Gastinne, vice-président de la Région Normandie en charge des mobilités et de l’Axe Seine, et dont la collectivité soutien le projet à hauteur de près de 16 millions d’euros.

Au total, un investissement de 32 millions d’euros est dédié à ce projet qui bénéficie également d’un soutien du gouvernement à hauteur de 13,6 millions d’euros, au titre du plan France Relance, et de 900 000 euros au titre du fonds de recherche pour le charbon et l’acier.

Le Havre # Transport-logistique # Tourisme # Production et distribution d'énergie # Maritime # Transition énergétique # Investissement