Cordon Group cède sa filiale DS2i et annonce 130 recrutements en CDI sur ses sites de Dinan
# Électronique # Fusion-acquisition

Cordon Group cède sa filiale DS2i et annonce 130 recrutements en CDI sur ses sites de Dinan

S'abonner

Le costarmoricain Cordon Group a annoncé la cession de sa filiale Cordon DS2i à Cegelec Défense. L’entreprise normande ne se trouvait pas dans son cœur de métier historique : la réparation, rénovation et fabrication de produits électroniques. Le groupe breton a par ailleurs annoncé le recrutement de 130 postes en CDI sur ses sites dinannais.

Serge Cordon a créé Cordon Electronics, à l’origine de Cordon Group, en 1989 — Photo : Matthieu Leman

Cordon Group (4 000 salariés, 450 M€ de CA) annonce la vente de l’une de ses filiales, Cordon DS2i, basée à Val-de-Reuil (Eure). L’entreprise normande, spécialisée dans les domaines de la défense et de la sécurité, a été cédée à Cegelec Défense, pour un montant non dévoilé.

Cordon DS2i, abritée dans l’ancien site Airbus situé à Val-de-Reuil, avait intégré Cordon Group en 2015. Le groupe costarmoricain dit avoir "œuvré pour pérenniser cette activité, pourtant éloignée de son cœur de métier". "De nombreuses actions ont ainsi été menées pour consolider les relations commerciales existantes, étoffer le portefeuille clients et développer l’offre de produits et de services, a indiqué le groupe. Cette cession s’inscrit par ailleurs dans la stratégie de Cordon Group consistant à recentrer son potentiel de développement sur des activités de son cœur de métier historique (NDLR : la réparation, rénovation et fabrication de produits électroniques)."

130 embauches sur des postes en journée, nuit ou 2x8

Le groupe basé à Taden (Côtes-d’Armor) a également annoncé une campagne de recrutement de 130 CDI sur ses sites de la région dinannaise, en poste de journée, nuit ou 2x8. Parmi les postes proposés, figurent ceux d’opérateur de production, chef d’équipe, technicien électronique, technicien qualité, technicien de maintenance, ingénieur méthodes, conducteur de machine… "L’objectif de ce plan de recrutement est de pérenniser nos équipes (NDLR : avec plus de postes en CDI), remplacer ceux qui partent et bien sûr accompagner la croissance du groupe en renforçant nos équipes support", indique l’entreprise créée par Serge Cordon en 1989.

Toute l’année, Cordon Group organise dans ce domaine des événements baptisés les jeudis de l’emploi, en partenariat avec France Travail. Ces journées permettent d’accueillir dans ses locaux les candidats aux offres d’emplois proposées par la société costarmoricaine. Au programme, une présentation du groupe, une visite d’usine et des échanges avec ses recruteurs.

Côtes-d'Armor Normandie # Électronique # Fusion-acquisition # ETI # Ressources humaines