Haut-Rhin
Beauvillé crée un musée sur son site de production à Ribeauvillé
Haut-Rhin # Luxe # Attractivité

Beauvillé crée un musée sur son site de production à Ribeauvillé

S'abonner

Pour valoriser son savoir-faire ancestral et renforcer sa marque employeur, la Manufacture d’Impression sur Étoffes (MIE) a aménagé un musée pour Beauvillé, sa marque B to C de renommée mondiale dans le linge de maison haut de gamme, sur son site de production à Ribeauvillé, dans le Haut-Rhin.

Le musée Beauvillé prolonge le magasin de la société labellisée "Entreprise du patrimoine vivant" depuis 2009 — Photo : DR

Créée en 1990 par la Manufacture d’Impression sur Étoffes (MIE, une centaine d’employés) la marque Beauvillé, qui fabrique du linge de maison haut de gamme, a désormais son musée sur son site de production de Ribeauvillé (Haut-Rhin). Aménagé dans une partie de son magasin qui occupe une surface totale de 500 m², l’espace valorise un savoir-faire ancestral et unique, notamment autour de sa technique d’impression au cadre plat à la main, ainsi qu’une histoire plus que centenaire puisque l’entreprise a vu le jour en 1839. La manufacture travaille pour de prestigieuses marques et clients, à l’image de la famille royale d’Angleterre, et réalise 75 % de son chiffre d’affaires à l’export. Labellisée "Entreprise du patrimoine vivant" depuis 2009, la société s’est considérablement développée ces dernières années sur le plan commercial via son e-shop et son magasin attenant l’usine.

Le savoir-faire comme vecteur d’attraction

"Le premier objectif de ce musée est de transmettre et de raconter notre histoire", explique Maxime Borin, chef de projet finance et développement à l’origine de cette initiative. "L’autre but est d’attirer des personnes qui sont attirées davantage par le savoir-faire que le produit. On se rend compte que le savoir-faire est aussi un vecteur d’attraction", poursuit le petit-fils d’Arné Borin qui avait repris puis redressé l’entreprise dans les années 1980. Beauvillé a fait appel à un architecte de la région pour proposer aux visiteurs "l’expérience la plus didactique et intelligible possible."

"En 2023, il faut réfléchir à sa marque employeur"

Il réfléchit également à développer une offre pour les groupes avec des visites guidées assurées par des membres de la direction ou de l’équipe commerciale. Dans l’espoir de susciter des vocations ? "En 2023, il faut réfléchir à sa marque employeur et à sa communication corporate. Si un visiteur à envie de nous rejoindre dans cette belle niche et ce beau savoir-faire, c’est tout bonus pour nous", souligne Maxime Borin qui ne cache pas recruter régulièrement pour son atelier de production. Car Beauvillé, qui se fournit de tissu blanc made in France, assure ensuite toute la chaîne de fabrication "dans le but de créer des produits durables qui s’inscrivent dans la vie de nos clients, comme si nous leur vendions l’art de vivre à la française".

Haut-Rhin # Luxe # Textile # Attractivité