Ille-et-Vilaine
Baltee lance son assistant de sécurité connecté pour vélo
Ille-et-Vilaine # Services # Start-up

Baltee lance son assistant de sécurité connecté pour vélo

S'abonner

La start-up Baltee, basée à Chantepie près de Rennes, a reçu plusieurs prix au concours Lépine 2024. Son invention, un boîtier assistant de sécurité connecté pour vélo, est actuellement disponible en précommande. D’autres fonctionnalités suivront.

Armand Fourtané a fondé Baltee, qui propose un assistant de sécurité connecté pour vélo et trottinette — Photo : Virginie Monvoisin

Le créateur

Âgé de 32 ans, Armand Fourtané a fondé Baltee, en septembre 2023, soutenu par deux associés. "J’ai envie d’entreprendre depuis que j’ai dix ans", se souvient le jeune dirigeant, fils d’un multi-entrepreneur dans le monde des médias et du marketing. Titulaire d’un master en développement web obtenu en alternance, il travaille pendant dix ans dans des start-up. Alors qu’il fait la grande majorité de ses déplacements à vélo, il fait plusieurs constats. "On a sans cesse peur de se faire renverser par une voiture, de se faire voler son vélo, cite-t-il. Un jour, j’ai chuté et ma tête a heurté le sol, j’étais seul sur un chemin de nuit. Si j’avais perdu connaissance, je ne sais pas ce qui se serait passé… Ensuite, lorsque mon amie, à vélo, a été embêtée par des individus dans une voiture, j’ai pensé qu’il y avait quelque chose à faire pour toutes ces situations."

Le produit

Armand Fourtané développe alors un assistant de sécurité multifonction connecté. "C’est trois ans de développement, de contact avec des bureaux d’études en électronique et mécanique", souligne-t-il. En avril 2022, il immatricule sa société à Chantepie. L’objectif de Baltee est de garantir la sécurité des cyclistes de plusieurs manières. Un boîtier, le B01, ultra-solide, résistant à la pluie, est placé sur le guidon du vélo, du vélo-cargo ou de la trottinette. "On attache une fois la fixation avec une clé à laine, et par la suite, à chaque utilisation, on vient poser le boîtier dessus, qui se verrouille avec une application sur son smartphone", détaille le créateur. Ce boîtier a pour l’instant quatre fonctions. Il sert d’alarme antivol (impossible de l’extraire sans l’application) et d’avertisseur sonore de 50 à 100 dB, beaucoup plus puissant qu’un simple klaxon. Le B01 détecte une chute et si le cycliste n’appuie pas sur le bouton clignotant, une alerte est envoyée à des contacts d’urgence avec sa position exacte. Enfin, un bouton SOS permet d’envoyer un son d’alerte autour de soi et de prévenir un contact pour de l’aide. L’invention a remporté trois prix lors du concours Lépine International en mai dernier, dont la médaille d’or dans la catégorie "L’univers connecté".

Les perspectives

Si les pièces électroniques proviennent de Chine, l’assemblage du B01 se fait en France. "Pour l’instant, nous le faisons nous-même, précise Armand Fourtané, entouré de trois collaborateurs. Ensuite, il nous faudra trouver des partenaires." Pour la partie assistance aussi Baltee discute avec des partenaires du secteur, qui pourraient faire le lien avec les pompiers et la police, si l’utilisateur souscrit un abonnement. Dans un premier temps, le boîtier est proposé seul, à 149 euros. Actuellement en précommande, il sera disponible en septembre en France sur internet et sur le site web de Decathlon. La start-up espère atteindre ainsi 344 000 euros de chiffre d’affaires cette année et 1,8 million en 2025, atteignant alors la rentabilité. "Nous développerons ensuite toute une gamme de produits destinés à protéger la communauté cycliste, ajoute le créateur. Cela peut aller d’un capteur de pression des pneus à des feux clignotants. On a dix ans d’idées devant nous !" Pour y parvenir, Baltee se lancera aussi dans une levée de fonds (environ 500 000 euros) début 2025. De quoi notamment se projeter à l’international.

Ille-et-Vilaine # Services # Sécurité # Santé # Start-up # Innovation # Création d'entreprise # Made in France
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise BALTEE