Strasbourg

Immobilier

Une Station F strasbourgeoise prête à voir le jour ?

Par Lucie Dupin, le 13 février 2020

Le business angel alsacien Michel Hussherr veut construire à Strasbourg une "Station F", cette ruche parisienne de start-up portée par Xavier Niel. Avec la "Zone E", il envisage un lieu dimensionné pour 70 start-up et PME et chargé d’animer l’écosystème de l’innovation dans le Grand Est.

Vue 3D du projet de campus de start-up Zone E de Michel Hussherr à Strasbourg
L'investisseur alsacien Michel Hussherr projette la construction d'un campus de start-up en plein Strasbourg, la Zone E. — Photo : © DR

C’est un projet à 20 millions d’euros porté par le privé qui pourrait bien voir le jour à Strasbourg. Après un benchmark auprès de différentes structures d'accueil de l'innovation, la "Zone E", imaginée par le business angel alsacien Michel Hussherr, doit héberger 70 start-up et faire graviter 700 personnes, au sein d'un ensemble de 5 000 m².

À cet espace s’ajoutera une terrasse de 1 000 m², destinée à accueillir de l’événementiel et un restaurant notamment. « Cette surface sera louée le soir et le week-end pour l’organisation d’événements privés et contribuera au modèle économique de la Zone E », détaille l'investisseur, qui a déjà récolté 10 millions d’euros en financement privé, soit la moitié du budget. Les 50 % restants devraient être financés par emprunt bancaire.

Bien-être au travail et bien-être de la planète

Michel Hussherr imagine cette Zone E « comme un hub de l’entrepreneuriat européen. La lettre E dans le nom fait référence à "Europe", à "environnement" ou encore à "entrepreneuriat". Ce lieu sera conçu comme un endroit où l’on réfléchit au bien-être au travail, mais aussi à celui de la planète et à l’environnement », esquisse Michel Hussherr. Le business angel assume également son projet de vague artificielle, qu’il souhaite développer sur le canal adjacent.

Alors, surfer à Strasbourg, bientôt possible à la Zone E ? « L’animation de cette vague artificielle devrait être l’un des axes de travail des jeunes pousses hébergées dans la Zone E, insiste l’investisseur. Celles-ci seraient accompagnées par un fonds d’investissement, auquel devrait participer l’École nationale du génie de l’eau et de l’environnement (Engess) à Strasbourg. »

Attendre l’après-municipales

Le modèle économique posé, reste à concrétiser le lieu. « L’espace déjà trouvé aux Halles Citadelle, géré par la SPL des Deux Rives (société publique locale en charge de l’aménagement du quartier frontalier dit des Deux Rives entre Strasbourg et sa voisine allemande Kehl, NDLR), n’est pas encore en vente. L’appel d’offres reste à écrire pour mettre en concurrence des projets d’entrepreneuriat innovants avec une vision européenne. C’est ce que nous proposons avec la Zone E, mais à l’approche des municipales, rien n’a été déclenché », précise Michel Hussherr, qui espère avancer dès l'échéance électorale passée.

Vue 3D du projet de campus de start-up Zone E de Michel Hussherr à Strasbourg
L'investisseur alsacien Michel Hussherr projette la construction d'un campus de start-up en plein Strasbourg, la Zone E. — Photo : © DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.