Strasbourg

Agroalimentaire

Sati lance enfin l’extension de son site

Par Adelise Foucault, le 05 novembre 2018

Les Cafés Sati lancent une extension de plus de 4 500 m² sur leur site historique du Port du Rhin à Strasbourg. 4,5 M€ sont investis dans ce projet dont la livraison est planifiée pour le second semestre 2019.

L'extension du site de Sati à Strasbourg est lancée. Elle permettra notamment d'installer une nouvelle ligne d'encapsulage du café.
Sati n’a pas le droit à l’erreur en termes de dimensionnement. « Le deal avec la Ville c’est qu’on ne s’étende plus à l’avenir dans cette zone amenée à devenir un secteur résidentiel », indique son dirigeant, Nicolas Schulé. — Photo : Sati

Sur le terrain adjacent à l’usine Sati, au Port du Rhin à Strasbourg, les engins de chantiers s’activent dans un boucan qui réjouit au plus haut point Nicolas Schulé. Des années que le président des Cafés Sati (47 personnes ; CA 2017: 33 M€) attendait ce moment…

Des années de négociations avec la Ville, le Port autonome de Strasbourg, propriétaire des terrains, et la SPL Deux-Rives pour assurer la pérennité de ce site installé au cœur d’un vaste projet urbanistique visant à prolonger Strasbourg jusqu’au Rhin. Il y a eu du chemin parcouru, quand l’on sait que l’usine Sati avait disparu dans les premières planches de la SPL Deux-Rives, responsable des aménagements du quartier, remises à la ville en 2012…

La capacité de production de capsules doublée

Finalement, l’industriel a obtenu le feu vert tant attendu. « Cinq ans d’attente, c’est long quand on a des besoins de croissance », regrette le dirigeant.

L’investissement lancé est conséquent : 4,5 M€ pour se doter de 3 000 m² de stockage, 700 m² de bureaux et doubler la superficie de l’usine, en y ajoutant 1 000 m² pour installer deux lignes automatisées : l’une dédiée à l’encapsulage du café, la seconde au conditionnement des capsules. S’y ajoute une nouvelle ligne consacrée aux grains, pour faire des sachets de 200 grammes à 3 kilos, alors que le minimum jusqu’à présent était d’un kilogramme.

Plus gros torréfacteur régional par le chiffre d’affaires et le volume de café torréfié (3 500 tonnes), Sati réalise 90 % de son activité en grandes et moyennes surfaces, le reste en restauration.

Plus d’extension possible

L’investissement va permettre, entre autres, de doubler la capacité de production de capsules. « Dans notre offre, il nous manquait les capsules compatibles Nespresso made in France, que la nouvelle ligne va nous permettre de fabriquer, se réjouit Nicolas Schulé. Nous pourrons communiquer sur des capsules 100 % Alsace », se félicite Nicolas Schulé. Car ses deux lignes d’encapsulage sont actuellement basées en Pologne, où l’entreprise dispose d’une filiale employant une soixantaine de personnes. « Ces deux lignes sont aujourd’hui saturées », souligne le dirigeant.

Sati n’a pas le droit à l’erreur en termes de dimensionnement. « Le deal avec la Ville c’est qu’on ne s’étende plus à l’avenir dans cette zone, amenée à devenir un secteur résidentiel », indique Nicolas Schulé. La fin des travaux est estimée au plus tard au second semestre 2019. Avec d’autres investissements prévus pour moderniser l’ensemble de l’outil de production.

L'extension du site de Sati à Strasbourg est lancée. Elle permettra notamment d'installer une nouvelle ligne d'encapsulage du café.
Sati n’a pas le droit à l’erreur en termes de dimensionnement. « Le deal avec la Ville c’est qu’on ne s’étende plus à l’avenir dans cette zone amenée à devenir un secteur résidentiel », indique son dirigeant, Nicolas Schulé. — Photo : Sati

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.