Mulhouse

Politique économique

Le territoire mulhousien se relance avec l'aide de l'État

Par Charlotte Stiévenard, le 11 janvier 2022

L’agglomération de Mulhouse et ses 39 communes ont signé, lundi 10 janvier, un Pacte territorial de relance et de transition écologique avec l’État, la Région Grand Est et la Collectivité européenne d’Alsace. 500 projets représentant 506 millions d’euros d’investissements pourront faire l’objet de cofinancements.

Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, et Fabien Jordan, président de l’agglomération mulhousienne, ont signé le Pacte territorial de relance et de transition écologique (PTRTE) au Parc des expositions.
Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, et Fabien Jordan, président de l’agglomération mulhousienne, ont signé le Pacte territorial de relance et de transition écologique (PTRTE) au Parc des expositions. — Photo : Charlotte Stiévenard

Le territoire mulhousien s’est doté d’un Pacte territorial de relance et de transition écologique (PTRTE). Signé lundi 10 janvier 2022, il court jusqu’en 2026. Il s’agit d’un Contrat de relance et de transition écologique (CRTE). Créés en 2020 par le gouvernement, ces nouveaux outils contractuels ont vocation à regrouper l’ensemble des contrats signés entre l’État et les collectivités dans le cadre de la relance économique.

844 CRTE sont en cours de création en France, avec une spécificité à Mulhouse : la Région Grand Est et la Collectivité européenne d’Alsace ont désiré être cosignataires. "La Région a souhaité que ces projets s’articulent avec ses politiques", a expliqué Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales.

506 millions d’euros d’investissements

Quatre "grands piliers" ont été identifiés par l’agglomération mulhousienne et ses 39 communes signataires : la transition écologique, la compétitivité et l’attractivité du territoire, la cohésion sociale et territoriale, et la coopération transfrontalière. 500 projets ont été identifiés dans ce cadre. Ils représentent 506 millions d’euros d’investissements, portés à hauteur de 194 millions d’euros par Mulhouse Alsace agglomération (m2A), de 261 millions d’euros par la Ville de Mulhouse et de 51 millions d’euros par les 38 autres communes. Tous pourront donc bénéficier de subventions des partenaires du pacte. Les sommes seront définies au fur et à mesure.

Parmi les projets retenus par l’agglomération se trouvent l’agrandissement et la rénovation du Parc des expositions de Mulhouse par la société d’économie mixte Mulhouse Expo SAEML (CA moyen : 5 M€, 23 collaborateurs) pour 15,5 millions d’euros ou encore la réalisation d’une station d’avitaillement bus GNV sur le site du transporteur public Soléa (600 collaborateurs) pour 2,494 millions d’euros. La Ville de Mulhouse a identifié, par exemple, l’aménagement de la plateforme multimodale de la gare centre pour 5,723 millions d’euros, des quais de l’Alma et le développement des mobilités douces pour 1,25 million d’euros. D’autres projets pourront être ajoutés dans les années qui suivent. "Le PTRTE est un outil concret pour la relance économique du territoire. Nous comptons sur son effet de levier", a souligné Fabien Jordan, le président de m2A.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition