Bas-Rhin

Industrie

Le groupe Fichet investit en R&D sur son site de Baldenheim

Par Charlotte Stievenard, le 06 février 2020

Le groupe francilien Fichet, spécialiste de la sécurité électronique et des menuiseries de sûreté, investit sur son site de production principal à Baldenheim (Bas-Rhin). Il mise notamment sur la recherche pour se développer sur les marchés du haut risque et des maisons intelligentes.

Nicolas Balthazar, directeur industriel du groupe Fichet
Selon Nicolas Balthazar, le directeur industriel du groupe Fichet, 50 % du chiffre d'affaires est réalisé sur des produits fabriqués à Baldenheim, dans le Bas-Rhin. — Photo : Charlotte Stiévenard - Le Journal des Entreprises

Le fabricant d’équipements de sécurité Fichet Group (CA : 128 M€, 850 collaborateurs) renforce ses investissements en recherche et développement. Cette année, le groupe basé dans les Yvelines va faire passer la part qu’il alloue à la R&D de 2,5 à 4 % de son chiffre d’affaires. Son principal site de production, à Baldenheim (Bas-Rhin), spécialisé dans la sécurité électronique et les menuiseries de sûreté (portes et fenêtres blindées, systèmes de surveillance vidéo…) va notamment en bénéficier. Il emploie 190 collaborateurs, dont 30 dans le département R&D.

En 2020, Fichet va également investir 1,5 million d’euros dans la mise à niveau de ses outils de production à Baldenheim et à Bazancourt (120 collaborateurs) dans la Marne, qui produit des coffres-forts. La direction ne communique pas sur la répartition de cette somme.

Selon Xavier Lechler, directeur stratégie et innovation du groupe Fichet, « la R&D est renforcée car le vote, à l’été 2019, de la loi de programmation militaire ouvre davantage de perspectives. Le texte impose aux ministères régaliens et aux opérateurs d’importance vitale, comme certains distributeurs d’énergie, d’améliorer leurs équipements de sécurité. Nous comptons développer de nouveaux produits pour ces marchés. » Le groupe effectue également des recherches sur des équipements innovants qui permettront de neutraliser l’agresseur.

Vers une croissance à deux chiffres de l’export

En dehors de la R&D, Fichet Group suit « quatre axes de développement », expose le directeur industriel Balthazar Nicolas : « le haut risque, comme la protection contre les attaques terroristes, la sécurité électronique intégrée dans les maisons intelligentes, l’extension du réseau de distribution et les exportations. » À l’heure actuelle, l’export représente 10 % du chiffre d’affaires du groupe et 30 % à Baldenheim. Les produits partent principalement vers le Moyen-Orient, l’Asie, l’Australie ou l’Europe du Nord. « Nous misons sur une croissance à deux chiffres de ces exportations », confie Balthazar Nicolas.

Le groupe Fichet s’est constitué en 2019 lors du rachat de cinq sociétés françaises, belges et luxembourgeoises par le fonds d’investissement américain OpenGate Capital au géant suédois de la sécurité Gunnebo. Un plan de sauvegarde de l’emploi a conduit, selon la direction, à 16 suppressions de postes sur le site de Bazancourt et cinq suppressions sur celui de Baldenheim, dont deux reclassements internes.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail