Strasbourg

Énergie

Le bas-rhinois Ostwind étend son parc éolien dans le Pas-de-Calais

Par Charlotte Stiévenard, le 08 septembre 2021

Le spécialiste de l’éolien Ostwind International SAS doit terminer l’extension de son parc de Fruges, dans le Pas-de-Calais, d’ici fin 2021. Cette filiale bas-rhinoise du groupe allemand du même nom a fait appel à Unifergie, elle-même filiale du Crédit Agricole, et Bpifrance pour financer ce projet de 90 millions d’euros.

Fabien Kayser est le PDG d’Ostwind International SAS dont le siège est à Schiltigheim dans le Bas-Rhin.
Fabien Kayser est le PDG d’Ostwind International SAS dont le siège est à Schiltigheim dans le Bas-Rhin. — Photo : Ostwind

Avec 70 machines de 140 mégawatts de puissance en tout, le parc éolien de Fruges, dans le Pas-de-Calais était déjà un des plus grands de France. Ostwind International SAS (CA 2020 : 150 M€, 50 collaborateurs), dont le siège est à Schiltigheim (Bas-Rhin), y ajoute actuellement 17 nouvelles éoliennes de 44 mégawatts de puissance en tout. La construction a débuté en mars 2021 et la mise en service des dernières machines est prévue pour l’été 2022.

Cet investissement de 90 millions d’euros est financé à hauteur de 75 millions par Bpifrance (40 %) et Unifergie (60 %), filiale du Crédit Agricole. Pour les 15 millions d’euros financés en propre par Ostwind, la société a bénéficié d’un accompagnement de la Caisse des dépôts (montant non communiqué).

Cinq éoliennes permettent de créer un poste

"Le territoire de Fruges est traditionnellement exposé aux vents, les éoliennes sont sur des plateaux, il y a peu de covisibilité", explique Fabien Kayser, le PDG d’Ostwind International. Le projet est porté par une communauté de communes de 25 villages, sur un terrain de 11 kilomètres sur 30. En quinze ans, "une centaine d’emplois ont été générés, explique le PDG, entre le centre de maintenance, la société d’exploitation et les emplois induits." Selon lui, en matière d’emplois directs, "cinq éoliennes permettent de créer un poste".

Ostwind International SAS a été créé en 1999, environ sept ans après sa maison mère (CA 2020 : 150 M€, 100 collaborateurs) qui se trouve à Ratisbonne, en Allemagne. En 2020, la filiale française a généré l’intégralité du chiffre d’affaires du groupe déployé uniquement en France et en Allemagne. "En Allemagne, depuis trois ans, ils n’ont pas construit d’éoliennes. Ils vont remettre des projets en chantier en 2022. Le marché allemand s’est fortement resserré et il a fallu s’adapter à un développement qui devient, à l’instar de la France, de plus en plus complexe et long", justifie le PDG.

En France, Ostwind International compte aujourd'hui 189 éoliennes pour quatorze parcs répartis dans huit départements situés en majorité dans la moitié nord du pays. Ces éoliennes d'une puissance totale de 422 MW représentent une capacité d'approvisionnement de plus de 500 000 ménages, soit l'équivalent du département du Bas-Rhin.

Fabien Kayser est le PDG d’Ostwind International SAS dont le siège est à Schiltigheim dans le Bas-Rhin.
Fabien Kayser est le PDG d’Ostwind International SAS dont le siège est à Schiltigheim dans le Bas-Rhin. — Photo : Ostwind

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail