Strasbourg

Santé

Hypno VR lève 4,5 millions d'euros pour se développer à l'international

Par Charlotte Stiévenard, le 07 décembre 2021

La start-up strasbourgeoise Hypno VR veut se développer à l’international et étendre le champ d’application de sa thérapie d’hypnose médicale assistée en réalité virtuelle. Elle a levé, pour cela, 4,5 millions d’euros.

Le casque en réalité virtuelle d’Hypno VR permet désormais d’utiliser la thérapie d’hypnose médicale pour améliorer la gestion de la douleur et de l’anxiété lors de soins dentaires.
Le casque en réalité virtuelle d’Hypno VR permet désormais d’utiliser la thérapie d’hypnose médicale pour améliorer la gestion de la douleur et de l’anxiété lors de soins dentaires. — Photo : Greg Matter

Hypno VR (CA 2020 NC, 18 collaborateurs) a levé 4,5 millions d’euros. Grâce à cette somme, la start-up installée à Lampertheim, dans l’agglomération strasbourgeoise (Bas-Rhin), veut continuer à développer sa solution de thérapie digitale d’hypnose médicale avec casque de réalité virtuelle.

Ce tour de table a rassemblé le fonds d’investissement belge Theodorus (70 M€ sous gestion), la Banque des territoires pour le compte de l’État dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) " Territoires d’innovation ", la société belge d’investissement Akiles ou encore la société régionale de capital investissement basée à Schiltigheim (Bas-Rhin) Capital Grand Est (10 collaborateurs) via son fonds de capital-risque Alsace Création.

Les investisseurs historiques ont aussi participé. Parmi eux, se trouvent Guillaume Richard, fondateur et PDG de OuiCare (leader français dans les services à la personne), basé au Mans (Sarthe) et la holding familiale de Daniel Caille, fondateur et PDG de Vivalto Santé. Ce groupe de cliniques privées de Saint-Grégoire, en Ille-et-Vilaine, déploie la solution d’Hypno VR. Enfin, Bpifrance accompagne également ce financement. La start-up ne communique ni sur la répartition de la levée de fonds, ni sur celle du capital.

Étendre son champ d’application

Ce tour de table doit permettre à Hypno VR d’accélérer son déploiement à l’international, principalement en Europe où elle est déjà implantée en Belgique, en Suisse, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Italie. Elle veut également se renforcer à Hong Kong où elle est déjà présente.

Sa thérapie digitale est utilisée pour des anesthésies au bloc opératoire, mais aussi hors bloc opératoire en soins dentaires, oncologie, urologie et gynécologie. Ce tour de table doit permettre, également, d’étendre le champ d’application de la solution d’Hypno VR. "Sur les 18 derniers mois, nous avons vu que le champ de la douleur et de l’anxiété est très large, que ce soit au bloc opératoire ou hors bloc opératoire. Nous souhaitons désormais également nous développer dans le domaine de la qualité de vie au travail, notamment la gestion de l’anxiété des soignants", dévoile Nicolas Schaettel, PDG.

Le casque en réalité virtuelle d’Hypno VR permet désormais d’utiliser la thérapie d’hypnose médicale pour améliorer la gestion de la douleur et de l’anxiété lors de soins dentaires.
Le casque en réalité virtuelle d’Hypno VR permet désormais d’utiliser la thérapie d’hypnose médicale pour améliorer la gestion de la douleur et de l’anxiété lors de soins dentaires. — Photo : Greg Matter

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail