Région Sud

Industrie

Interview Thierry Chaumont (UIMM) : « Notre réseau de transport nuit à l’attractivité de nos entreprises »

Entretien avec Thierry Chaumont, président de l'UIMM Alpes-Méditerranée

Propos recueillis par Hélène Lascols - 18 avril 2019

L'UIMM Alpes-Méditerranée a 100 ans cette année. Son président Thierry Chaumont entend profiter de cette année d’anniversaire pour redorer le blason de l’industrie auprès des jeunes et des femmes.

L’UIMM Alpes-Méditerranée, présidée par Thierry Chaumont représente 500 entreprises des trois départements du Var, des Bouches-du-Rhône et des Alpes-de-Haute-Provence. Elles emploient 5 000 salariés.
L’UIMM Alpes-Méditerranée, présidée par Thierry Chaumont représente 500 entreprises des trois départements du Var, des Bouches-du-Rhône et des Alpes-de-Haute-Provence. Elles emploient 5 000 salariés. — Photo : Hélène Lascols - Le Journal des entreprises

Le Journal des Entreprises : Quels sont les enjeux auxquels devra répondre l’industrie de demain ?

Thierry Chaumont : L’industrie, qu’il s’agisse des fleurons de notre région, ou des TPE-PME qui représentent 90% des entreprises régionales, doit d’abord prendre le virage technologique de l’industrie du futur : en 2019, nous allons accélérer le déploiement de projets innovants et visons l’accompagnement de 50 TPE et PME sur le sujet. Ces innovations permettent aussi une meilleure prise en compte des questions environnementales et je déplore d'ailleurs que ces progrès, bien réels, soient insuffisamment reconnus. Tout comme la route ne se résume pas à des accidents de voiture, l’industrie ne se résume pas à des accidents industriels et des comportements dangereux.

Un autre enjeu porte sur la formation : notre pôle dédié, qui affiche un taux d'insertion dans l'emploi supérieur à 85%, ambitionne de doubler ses effectifs en région et de passer de 1 100 à 2 200 apprenants d’ici 5 ans. 

Enfin, et plus globalement, l’industrie doit revenir sur le devant de la scène et nous nous y employons depuis deux ans. L’industrie recrute, propose des rémunérations attractives et doit le faire savoir. L’industrie est aussi ouverte aux femmes. Un travail de fond doit être engagé : pour attirer davantage de femmes, mais aussi des jeunes, un changement de culture doit s’opérer et cela démarre à l’école et dans les familles. Nous devons véhiculer une nouvelle image de l’industrie… D’autant qu’à chaque fois que jeunes ou femmes poussent la porte d’une industrie, ils en ressortent émerveillés.

Quelle image souhaitez-vous pour l’industrie de demain en région Paca ?

T.C.: Je suis convaincu que notre territoire régional est attractif, que la France peut se réindustrialiser. D'ailleurs, je veux souligner ici que pour la première fois depuis longtemps, le solde entre les créations et les fermetures d’usines est positif en 2018. Nous avons de nombreux atouts, à nous de les mettre en avant et de gommer les freins éventuels. Aujourd’hui, le manque de foncier est trop souvent invoqué… Alors que le problème des transports en région est un vrai frein à l’embauche. Notre réseau de transport nuit à la mobilité, à l’attractivité, au développement de nos entreprises qui peinent à recruter et je milite pour que les transports deviennent une cause majeure. Alors que des milliers d’emplois ne sont pas pourvus, il devient urgent de développer des transports doux, des TER, des infrastructures routières, du covoiturage…

Vous venez de lancer les festivités du centenaire de l’UIMM. Quels seront les temps forts de l'année ? 

T. C.: Notre centenaire fera la part belle à l’environnement, aux femmes et aux jeunes. A Toulon, il y a quelques semaines, nous avons fêté la mer, ses ressources à protéger, son potentiel d’innovation. Début avril, à Istres, nous étions dans les airs et avons inauguré notre hall aéronautique dédié à la formation : cet outil de 3 000 m² composé de 6 aéronefs, moteurs, simulateurs de maintenance permet aux jeunes d’apprendre dans des conditions réelles, au plus près des attentes des entreprises. Nous accueillerons en juillet le conseil d’administration national de l’UIMM, au Mucem à Marseille. Nous parlerons énergie à Cadarache en septembre. Enfin, l'année se clôturera avec le Forum de l’industrie.

L’UIMM Alpes-Méditerranée, présidée par Thierry Chaumont représente 500 entreprises des trois départements du Var, des Bouches-du-Rhône et des Alpes-de-Haute-Provence. Elles emploient 5 000 salariés.
L’UIMM Alpes-Méditerranée, présidée par Thierry Chaumont représente 500 entreprises des trois départements du Var, des Bouches-du-Rhône et des Alpes-de-Haute-Provence. Elles emploient 5 000 salariés. — Photo : Hélène Lascols - Le Journal des entreprises