Bouches-du-Rhône

Industrie

Stratégie

Interview Thales : "Nous avons investi près de 25 millions d’euros dans le regroupement de nos activités sur Gémenos"

Entretien avec Ivan Stefanovic directeur du site Thalès de Gémenos.

Propos recueillis par Didier Gazanhes - 08 janvier 2024

Le groupe Thales vient de regrouper ses activités d’Aubagne et de Gémenos (Bouches-du-Rhône) sur le site historique de Gemalto à Gémenos, réunissant ainsi près de 1 000 collaborateurs travaillant dans deux divisions distinctes : les activités liées à la carte à puce et celles de défense sous-marine. Rencontre avec Ivan Stefanovic, directeur du site de Gémenos.

Ivan Stefanovic, chef d’établissement DIS (Sécurité Identité Numérique) et directeur de site de Gémenos.
Ivan Stefanovic, chef d’établissement DIS (Sécurité Identité Numérique) et directeur de site de Gémenos. — Photo : Aimon

Pouvez-vous nous expliquer dans quel contexte s’est inscrit le transfert des activités de systèmes de mission de défense de Thales, d’Aubagne vers le site de Gémenos ?

Le site historique de Gemalto, à Gémenos, berceau de la carte à puce, a intégré le groupe Thales voici maintenant cinq ans et abrite depuis notre division Sécurité Identité Numérique (DIS). Ce site de 27 000 m² disposait par ailleurs d’espaces libres et offrait des possibilités de construction à seulement deux kilomètres à vol d’oiseau de notre site Thales, installé à Aubagne depuis les années 1970, qui regroupait 170 salariés travaillant sur les systèmes de mission de défense (DMS). Nous nous sommes posé des questions sur la présence de ces deux sites et, par rapport à des besoins d’enjeux liés à l’environnement, de développement, la modernisation des locaux d’Aubagne, trop obsolètes, s’imposait. Nous avons ainsi pris la décision de rassembler l’ensemble de nos activités à Gémenos, qui regroupe désormais mille personnes.

Quel montant d’investissement représente la réunion des deux activités à Gémenos ?

Nous avons investi près de 25 millions d’euros dans ce projet complexe que nous avons lancé en 2021. Nous avons notamment construit près de 4 500 m² de bâtiments et deux grands bassins de plusieurs mètres de profondeurs dédiés aux activités DMS. Depuis deux ans, nous étions en chantier à Gémenos afin de construire les nouveaux bâtiments et de réorganiser le site alors que nous poursuivions la production sur place. Cette phase de coactivité a véritablement constitué le challenge de ce projet, notamment en termes de sécurité. Beaucoup d’entreprises sont intervenues sur le site. Le rassemblement des activités nous permet de mutualiser beaucoup de choses : les parkings, le restaurant d’entreprise, des ressources humaines beaucoup de services annexes… Nous pouvons donc davantage maîtriser notre gestion et disposer d’indicateurs cohérents, notamment en matière de consommation d’énergie.

Les deux activités réunies sont donc totalement distinctes ?

Tout à fait. L’activité DMS que nous avions historiquement à Aubagne, travaille sur des produits et des services liés à des équipements acoustiques destinés à des sous-marins, des navires ou des aéronefs. Thales est le premier exportateur au monde de sonars et système associés pour les forces navales. Nous équipons près de 50 sous-marins nucléaires et conventionnels dans le monde, en France, mais également en Grande-Bretagne ou encore en Australie. Dans ce domaine, notre expertise est même enviée par les Américains.
De son côté, l’activité DIS conçoit et fabrique des cartes d’identité, des passeports biométriques, des cartes bancaires ou encore des cartes SIM. Nous avons notamment depuis deux ans mis en place plusieurs offres de cartes réalisées à partir de plastique recyclé, notamment à partir de plastique utilisé dans les réfrigérateurs. C’est un véritable challenge. Nous réalisons actuellement 30 % de cartes à partir de plastique recyclé. Nous nous sommes fixé l’objectif de 100 % d’ici à 2030 pour le monde bancaire.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition