Alpes-Maritimes

Énergie

Ragni : Le fabricant d'éclairage public parie sur le solaire

Par Christiane Navas, le 08 janvier 2016

Dans un marché de l'éclairage public en mutation, Ragni se rapproche de Novéa Energies pour enrichir son offre dans le domaine des énergies renouvelables, en particulier dans le solaire.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Croissance externe sur le marché français, projet de redéploiement du site de Cagnes-sur-Mer, consolidation à l'international, la feuille de route 2015 de Ragni a été respectée à la lettre. « Depuis quatre ans, priorité a été donnée aux actions pour structurer l'entreprise et préparer les futurs développements », explique Marcel Ragni, PDG de l'entreprise familiale Ragni.

Crise économique, mutations technologiques, le début des années 2010 a modifié la donne dans le secteur de l'éclairage public. Fabricant indépendant, Ragni a préféré anticiper plutôt que réagir. Les technologies LED, moins gourmandes en énergie, ont été privilégiées dans les gammes de nouveaux produits proposés et le bureau d'études en interne a commencé à s'intéresser au solaire. La rencontre en 2014, sur le Salon des Maires, de Novéa Energies, une jeune entreprise innovante du Maine-et-Loire, a ouvert de nouvelles opportunités. « Nous sommes deux entreprises familiales, avec les mêmes valeurs, un rapprochement faisait sens. Novéa a une expertise dans le solaire et a déjà déposé quatre brevets, nous apportons un savoir-faire dans la fabrication et nos réseaux commerciaux », précise le dirigeant. L'union entre les deux entreprises a pris la forme d'une prise de participation majoritaire de Ragni au capital de Novéa Energies (1,4 millions d'euros de chiffre d'affaires) dont l'équipe, une dizaine de personnes, restera basée à Beaucouzé. Le marché potentiel dans le solaire est porteur. En France, avec la transition énergétique, mais aussi sur le continent africain où Ragni a déjà pris position et vient même de recruter un commercial pour développer ce marché.

Soutenir l'export

La PME de Cagnes-sur-Mer a déjà signé des contrats au Sénégal, dans les pays du Golfe, au Maghreb, au Congo, en Guinée etc. « Dans tous ces pays, l'éclairage c'est plus de sécurité sur la voie publique, ce sont des élèves dans les écoles ou à la maison qui bénéficient de lumière pour étudier. En plus, intégrer une part d'énergies renouvelables dans les équipements d'éclairage public est devenu obligatoire », a pu constater Marcel Ragni depuis les premiers voyages de prospection réalisés. Grâce à la technologie de Novéa, Ragni va pouvoir enrichir son offre dans les produits d'éclairage à l'énergie solaire.

L'export, qui représente 20 % du chiffre d'affaires de la PME cagnoise (31,6 millions d'euros en 2014), ne se limite pas au continent africain. Deux filiales ont été ouvertes depuis 2013, l'une à Mostar en Bosnie-Herzégovine sous forme de co-entreprise pour desservir les marchés de l'Europe de l'Est, l'autre à Denver aux États-Unis pour conquérir l'Amérique du Nord. L'aéroport de Québec vient ainsi de s'équiper de produits d'éclairage fabriqués par Ragni. « C'est notre premier contrat important (150.000 dollars), car jusqu'ici il a fallu travailler sur les dossiers de normalisation et mettre en place le réseau des 25 bureaux commerciaux », explique le PDG, convaincu que la "French Touch", tant pour la technologie que pour le design, est un atout pour s'imposer.

Redéploiement du site cagnois

Si les deux filiales, en Bosnie Herzégovine et dans le Colorado, sont dotées de leurs propres unités de fabrication pour la desserte des marchés ciblés, la production destinée au marché français est concentrée en région PACA. L'acquisition d'un terrain, à proximité immédiate du siège de l'entreprise et du principal site de production de Ragni, va permettre de redéployer les installations avec un objectif de performance accrue. « Nous avons déposé un permis de construire pour un bâtiment de 4 000 m², dont 1 500 pour des bureaux et 2 500 pour le stockage, soit un investissement de 4,8 millions d'euros », précise-t-il. Les locaux actuels, réaménagés, seront entièrement dédiés à la production qui disposera ainsi de davantage d'espace.

Avec une gestion des stocks optimisée et des moyens de production redéployés, Ragni, qui fêtera ses 90 ans en 2017, compte consolider ses positions sur le marché français. Sous la pression des restrictions budgétaires, les collectivités territoriales réduisent leurs investissements, mais le secteur de l'éclairage pourrait échapper au couperet. « En modernisant leurs réseaux et en développant l'éclairage à base de LED ou d'énergie renouvelable comme le solaire, les collectivités peuvent réaliser des économies sur le long terme », analyse Marcel Ragni. L'inauguration début décembre par la commune de Limoges-Fourches, en région parisienne, de son réseau d'éclairage public 100 % LED, un réseau équipé par Ragni bien entendu, confirme que le marché reste porteur.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail