Services

Nice : Les ambitions européennes de Qwant

Par Christiane Navas, le 09 décembre 2015

Le moteur de recherche Qwant, qui vient de recevoir 25 M€ de la Banque Européenne d'Investissement, veut s'imposer comme LA référence européenne. La start-up, qui fait partie des piliers de la French Tech Côte d'Azur, va ainsi étoffer son centre de R & D niçois.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Face aux GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon), l'Europe veut elle aussi ses champions de l'économie digitale. Qwant est sur les rangs pour relever le défi. Déjà adoubé par le groupe de presse allemand Axel Springer, entré au capital de la start-up française à hauteur de 20 % en 2014, le moteur de recherche azuréen vient d'obtenir le soutien de la Banque Européenne d'Investissement (BEI) qui lui a accordé un prêt de 25 M€. L'annonce en a été faite lors du premier sommet franco-allemand du numérique qui s'est tenu à Paris fin octobre 2015. « C'est un financement innovant, a souligné le vice-président de la BEI, Ambroise Fayolle. Il va permettre à cette start-up franco-allemande d'étendre son offre en Europe et de développer un moteur de recherche hautement performant, respectueux de la vie privée de ses utilisateurs comme de la neutralité des résultats de recherche ».

Stratégie des petits pas
Lancé en 2013 par Jean-Manuel Rozan, Éric Leandri et Patrick Constant, Qwant, qui a installé son centre de R & D à Nice où travaillent une quarantaine d'ingénieurs, va pouvoir étoffer ses équipes. Un passage obligé pour accélérer les travaux d'indexation indispensables à la conquête des différents marchés européens. Déjà bien implanté en France et en Allemagne, où il surclasse les concurrents qui jouent dans la même catégorie, Qwant cible en priorité l'Espagne, le Royaume-Uni, l'Italie et les pays du Benelux. Pour cela la start-up a décidé de suivre une stratégie des petits pas qui lui assure en contrepartie un enracinement solide et à long terme. « Nous avons choisi de ne pas faire d'investissements dans la communication publicitaire, cela nous permettrait peut-être d'acquérir une visibilité plus rapidement mais pas durablement », explique Éric Leandri, directeur général de Qwant. Le moteur de recherche, qui joue depuis son lancement la carte du respect des données privées des internautes pour se différencier, préfère construire une communauté d'utilisateurs fidèles en misant sur les attentes qui se manifestent à ce sujet en Europe.

Enrichir l'offre
Après avoir lancé une nouvelle version de son moteur de recherche au printemps 2015, Qwant a enrichi son offre avec un portail d'actualité l'été dernier et propose depuis septembre une version " Lite ", simplifiée et plus rapide, qui facilite la lecture des informations et permet aux internautes d'utiliser d'anciennes versions de leur navigateur. La start-up a aussi pensé aux tout jeunes internautes, de la maternelle à la sixième, et mis au point, dans le cadre d'un partenariat avec l'Éducation Nationale, un moteur de recherche, Qwant junior, sans accès aux sites à caractère violent ou pornographique, ni aux sites d'e-commerce. Ce nouvel outil pour les plus jeunes devait être présenté au salon Educatec à Paris (18 et 20 novembre 2015), annulé en raison des attentats dans la capitale.

Nouvelle levée de fonds en préparation
L'équipe de Qwant espère boucler une nouvelle levée de fonds de l'ordre de 20 millions d'euros d'ici au début de l'année 2016. Cela suffira-t-il pour se mettre en ordre de marche et soutenir la concurrence des géants américains ? La question a le don d'irriter le directeur général de Qwant, Éric Leandri. « Certains films européens, parce qu'ils sont construits sur un scénario bien travaillé et une mise en scène soignée, réussissent, malgré leur maigre budget de départ, à s'imposer face aux blockbusters américains. Pourquoi ne pourrions-nous pas en faire autant ? Quarante-cinq millions d'euros, c'est déjà pas mal pour nous permettre d'avancer ». Le programme de recrutement pour étoffer les équipes qui devraient passer d'une soixantaine à 90 personnes début 2016, est une première étape sur le chemin de la croissance. Pour rappel, Qwant a clos l'exercice 2014 sur un chiffre d'affaires de 1,5 M€.

Christiane Navas

Qwant


(Nice) Dirigeant : Éric Leandri CA 2014 : 1,5 M€ 62 personnes Tél. : 01 83 64 89 37 @email

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.