Aix-en-Provence

Informatique

L'éditeur de logiciels de création d'applis mobiles Synertic se déploie dans la santé

Par Hélène Lascols, le 25 juin 2021

Présente fin juin au Mobile World Congress de Barcelone, le plus grand salon international de l’industrie de la téléphonie mobile, l’entreprise aixoise Synertic dévoile son nouveau logiciel dédié à la création d’applications mobiles dans le domaine médical.

Bruno Doucende, dirigeant fondateur de Synertic
Bruno Doucende, dirigeant fondateur de Synertic — Photo : Synertic

Après plus d’une année marquée par l’absence de salons professionnels, l’entreprise de logiciels de création d'applis mobiles Synertic, fondée à Meyreuil (Bouches-du-Rhône) en 2010 par Bruno Doucende, sera présente sur le Pavillon France du Mobile World Congress à Barcelone (28 juin-1er juillet). "C'est notre troisième participation à ce salon international de la téléphonie mobile. Il nous permet de renforcer notre notoriété mais aussi de rencontrer de potentiels distributeurs", présente Bruno Doucende, dont la stratégie est tournée vers la conquête de distributeurs à l’international.

Ouverture du marché de la santé

Son entreprise profite aussi de ce salon pour dévoiler sa nouvelle plateforme ShapperMed, développée et éprouvée par des établissements de santé pendant la crise sanitaire et dédiée à la création d’applications mobiles dans le domaine médical. "Il s’agit d’une déclinaison de notre solution Shapper, qui offre la possibilité à n’importe quelle organisation de générer des applications mobiles et web sans aucune connaissance en programmation", explique l’entrepreneur.

Depuis 2014, les 17 collaborateurs de Synertic ont ainsi développé une double approche, proposant à la fois des solutions mobiles développées sur-mesure et d’autres, prêtes à l’emploi via l’édition du logiciel Shapper. Ce dernier produit, qui représente désormais 30 % du chiffre d’affaires de l’entreprise (1 million d’euros en 2019), a déjà conquis de nombreux clients, des associations aux budgets modestes aux grands comptes comme EDF, L’Oréal, Enedis ou encore STMicroelectronics, en passant par des commerçants désireux de proposer une solution mobile de click & collect. "Le logiciel a par exemple été utilisé par Essilor Instruments pour faire tenir dans une appli les centaines de pages détaillant les machines entretenues par les 500 techniciens de leur service après-vente."

Avec ShapperMed, Synertic comble "un trou dans la raquette" et offre la possibilité de digitaliser le parcours patient grâce à des modules spécifiques à l’e-santé (saisie du dossier de pré-admission, coordination de soins dans le cadre de l’hospitalisation à domicile, intégration des dossiers d’imagerie médicale). "Nous nous ouvrons ainsi les portes des groupements et établissements hospitaliers, des cliniques ou tout autre établissement de santé", ajoute Bruno Doucende, qui prévoit d’équiper un premier établissement dès la rentrée.

Une solution d’avenir

Synertic espère aussi monter en puissance sur ce marché des applications mobiles, en pleine croissance. "D’ici à 2025, le besoin en applications mobiles est estimé à plus de 500 millions dans le monde", estime le dirigeant. "Alors que le secteur doit en parallèle faire face à une pénurie de développeurs, nous pensons que notre solution No-code / Low-code (le développement sans code, ou très peu, NDLR) peut être une réponse efficace car elle apporte des gains de temps, d’argent et de satisfaction tout en s’adaptant aux nouvelles technologies et réglementations", poursuit Bruno le dirigeant. Sur ce marché dynamique et mondial, l’entrepreneur prévoit de doubler chaque année le chiffre d’affaires généré par les abonnements à Shapper ou ShapperMed.

Bruno Doucende, dirigeant fondateur de Synertic
Bruno Doucende, dirigeant fondateur de Synertic — Photo : Synertic

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail