Marseille

Immobilier

Investissement immobilier

Le Tiers Lab des Transitions ouvre ses portes à Marseille

Par Hélène Lascols, le 15 novembre 2023

Au cœur de Marseille, les travaux de réhabilitation de trois bâtiments d’une surface totale de 500 m² s'achèvent. Sur un espace de 6 000 m², ils abritent les ambitions de la SCIC Tiers Lab des Transitions, que sont l’exploration et l’incarnation de nouveaux modèles de vivre et travailler ensemble.

L’équipe du Tiers Lab des Transitions avec Jérôme Gonzalez (à gauche) et Claire Demaison (3e en partant de la droite).
L’équipe du Tiers Lab des Transitions avec Jérôme Gonzalez (à gauche) et Claire Demaison (3e en partant de la droite). — Photo : Le Tiers Lab des Transitions

Neuf mois après le premier coup de pioche, le Tiers Lab des Transitions ouvre ses portes à Marseille, dans une "oasis urbaine" de 6 000 m². Ce nouveau lieu a été initié et piloté par la Scop Lica, Laboratoire d’intelligence collective et artificielle mêlant formation et accompagnement dans les domaines de la coopération et du numérique. "Depuis 6 ans, nous menons de nombreux projets d’innovation, nous avons tissé de nombreux liens avec les citoyens, laboratoires de recherche, institutions publiques et organisations privées. Ce lieu va nous permettre de les rendre visibles et accessibles à tous types de citoyens, d’inviter le plus grand nombre à la construction collective et à l’expérimentation de projets à impact social et environnemental", confie Claire Demaison, cogérante et cofondatrice du Lica.

Un montage juridique

Ce Tiers Lab des Transitions est aussi un condensé des savoir-faire développés par le Lica, à commencer par la mobilisation d’un écosystème et de ses compétences, en passant ensuite par le montage juridique, l’ingénierie financière et jusqu’aux travaux de réhabilitation.

Pour acheter, réhabiliter et lancer ce nouvel espace, qui abrite 500 m² d'espaces de travail, une SCI a été créée autour de quatre copropriétaires : la foncière éthique et responsable, Bellevilles agréée Entreprise solidaire d’utilité sociale, le Lica, l’Agence nationale de rénovation urbaine et la SCIC Tiers Lab des Transition. Cette dernière compte sept partenaires coopérateurs : Le Présage, la foncière Bellevilles, la foncière Essentiel, le Fond que Vol’terre, Synergie Family, Trans-Massilia, Be Vouak et la Cité de l’agriculture.

La bastide du XVIIe siècle, le "cœur battant" du Tiers Lab des Transitions, Marseille
La bastide du XVIIe siècle, le "cœur battant" du Tiers Lab des Transitions, Marseille - Photo : Tiers Lab des Transitions

Un investissement de 3,5 millions d’euros

Pour que ce projet puisse voir le jour, 3,5 millions d’euros ont été investis avec le soutien de la Banque des Territoires, de France 2030, du fond vert de la Préfecture, de l’union régionale des Scoop, de France Active, d’un emprunt bancaire auprès de la Banque Postale et de la Caisse d’Épargne Cepac et d’une levée de fonds citoyenne de 80 000 euros, mobilisant 140 citoyens et entreprises.

Et, un nouvel appel à coopérateurs est en cours sur Hello Asso pour "nous permettre d’être le plus indépendants possible, pour développer ce lieu, mais aussi faire grandir notre communauté." Les citoyens peuvent entrer au capital en investissant un minimum d’une part (100 euros) et pour les entreprises, la participation minimum est fixée à 50 parts. "Nous avons un objectif à 50 000 euros et nous espérons également accueillir prochainement des acteurs publics au sein de la Scic."

Un nouveau lieu d’innovation sociale et écologique à faire vivre

Aujourd’hui, le Tiers Lab des Transitions, c’est une bastide du XVIIe siècle rénovée avec des matériaux biosourcés. Cet espace central propose 90 m² d'espaces modulables pour l’accueil de 10 à 70 personnes. C’est aussi un Fablab de 50 m² dédié aux "temps créatifs", des salles de formation et de réunion, un jardin abritant un verger, un potager et la guinguette solaire Le Présage pour se restaurer.

Les lieux désormais réhabilités, place à la vie quotidienne. Elle sera rythmée par des coworkers et des résidents (engagés pour trois ans minimum), par des porteurs de projets coopératifs et sociétaux, qui seront incubés, mais aussi par des citoyens venus assister à des ateliers (Les Petits Labo tous les mercredis) ou des animations (Fresque du numérique le 30 novembre). "Ensemble, nous voulons que cet espace devienne un démonstrateur d’innovation sociale et écologique. Qu’il joue un rôle de déclic pour faire découvrir les transitions et les métiers de demain", explique Jérôme Gonzalez, cofondateur du Lica.

Avec déjà 10 structures résidentes, dont le Lica et la Scic Tiers Lab des Transitions (20 personnes), la foncière Bellevilles, la coopérative Anatomies d’Architecture, la start-up Solinum, la plateforme Cycle Up spécialiste du réemploi ou encore l’association Les Petits Labos, "nous avons réuni, sur un même espace, des compétences pluridisciplinaires et il nous reste encore des espaces disponibles à la location", souligne Claire Demaison. Au total, elle estime que les lieux peuvent accueillir 60 personnes sur poste de travail par jour.

La pépinière du Tiers Lab des Transitons, Marseille
La pépinière du Tiers Lab des Transitons, Marseille - Photo : Tiers Lab des Transitions

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition