Var

Environnement

Coiffeurs Justes structure une filière de recyclage des cheveux des salons de coiffure

Par Hélène Lascols, le 12 mars 2021

L'association varoise Coiffeurs Justes fédère 4 800 coiffeurs en France et en Europe avec pour ambition de créer une nouvelle filière d’économie circulaire basée sur le recyclage et la valorisation des cheveux coupés. Des points de collecte et des zones de stockage seront prochainement créés sur tout le territoire national.

Thierry Gras, dirigeant fondateur de l'association Coiffeurs Justes qui recycle les cheveux coupés en salons de coiffure
Thierry Gras, dirigeant fondateur de l'association varoise Coiffeurs Justes, qui recycle les cheveux coupés en salons de coiffure. — Photo : DR

À côté de ceux dédiés à la collecte du verre, des plastiques ou des vêtements, de nouveaux conteneurs pourraient bientôt fleurir sur tout le territoire pour offrir une seconde vie aux cheveux coupés en salons de coiffure et accompagner le développement de Coiffeurs Justes. Imaginée par Thierry Gras, un coiffeur de Saint-Zacharie, dans le Var, l’association a créé un nouveau réseau, mais aussi une nouvelle filière d’économie circulaire, inspirée d’anciennes pratiques reposant sur le pouvoir filtrant des cheveux.

L'ambition de Coiffeurs Justes est de faire assembler par des ateliers d'insertion par l'emploi les cheveux récoltés en "boudins". Boudins qui seront installés sur des bateaux à moteur pour filtrer les hydrocarbures, sur des bassins de rétention des autoroutes ou des collecteurs d’eau pluviale. « Sur tous ces sujets, des discussions sont engagées avec des ports de la région Paca pour rendre ces boudins obligatoires et avec Vinci pour équiper les bassins de rétention situés le long des autoroutes. Un contrat est également en cours de négociation avec une société de dépollution pour assurer le lavage des boudins », détaille Thierry Gras. Car chaque boudin d’un kilo de cheveux peut absorber jusqu’à 8 litres d’hydrocarbures et peut être réutilisé jusqu’à huit fois.

Des sacs fournis aux salons de coiffure

Après des débuts timides en 2015, l'association fédère aujourd'hui plus de 4 800 coiffeurs en France et en Europe. « Nous enregistrons une centaine d’adhésions par semaine », confie Thierry Gras. Coiffeurs Justes a obtenu des subventions du fonds européen Leader et de la Région Sud et a décroché le premier prix de l’Eco MasterClass organisé par TVT Innovation. La communauté d’agglomération de la Provence Verte a mis à sa disposition un local de stockage de 120 m² dans la zone de Nicopolis, à Brignoles. Le stock est aujourd’hui évalué à 80 tonnes de cheveux, collectés auprès des coiffeurs dans des sacs de 40 litres (soit le volume mensuel d’un salon) réalisés en papier FSE, avec de la colle d’amidon de maïs et une encre comestible. « J’ai voulu que la démarche respecte, de bout en bout, l’environnement et de nombreuses marques du monde de la coiffure, parmi lesquelles Wella, Revlon, Gaia ou Jacques Seban, ont rejoint le mouvement pour financer ces sacs et ainsi les mettre à disposition des coiffeurs gratuitement », explique Thierry Gras.

Des points de collecte en France et en Europe

De premiers points de collecte seront bientôt installés sur l’ensemble du territoire national. À Brignoles et Cavalaire, dans le Var, pour commencer. « Une bonne dizaine est en projet rien que dans le périmètre de l’agglomération de la Provence Verte et d’autres sont prévus partout en France, mais aussi en Europe », ajoute le dirigeant. Des zones de stockage (cinq en projet) compléteront le dispositif.

Le premier centre d’insertion dédié à la production des boudins est sur le point d’ouvrir à Draguignan, offrant un emploi à une quinzaine de personnes. D’autres ateliers d'insertion pourraient se lancer dans cette production, qui offre un potentiel énorme. « Les 80 000 salons de coiffure français, que j’espère tous convaincre, produisent 4 000 tonnes de cheveux par an et une personne en atelier a une capacité de production quotidienne de 15 boudins de 250 grammes chacun », précise Thierry Gras.

Thierry Gras, dirigeant fondateur de l'association Coiffeurs Justes qui recycle les cheveux coupés en salons de coiffure
Thierry Gras, dirigeant fondateur de l'association varoise Coiffeurs Justes, qui recycle les cheveux coupés en salons de coiffure. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail