Nice

Ressources humaines

ABP Talents aide les entreprises à cibler et à garder les meilleures recrues

Par Olivia Oreggia, le 20 janvier 2023

Avec ABP Talents, Sophie Palacios accompagne les salariés à se révéler via des bilans de compétences digitalisés. Mais elle est aussi aux avant-postes pour mesurer les difficultés, voire la souffrance, des entreprises face au recrutement et à ses nouveaux codes.

À Nice, Sophie Palacios (deuxième à gauche) dirige ABP Talents, spécialiste en recrutement et en bilans de compétences.
À Nice, Sophie Palacios (deuxième à gauche) dirige ABP Talents, spécialiste en recrutement et en bilans de compétences. — Photo : DR

ABP Talents est un cabinet de recrutement, basé à Nice, qui propose également des bilans de compétences, essentiellement en ligne, selon une méthode qu’a élaborée Sophie Palacios, sa dirigeante, et qu’elle a baptisée le Grand Bain. Lancée en 2017, l’activité a vraiment trouvé un élan lors de la crise Covid en 2020. Il s’agit d’accompagner des jeunes, des seniors et bien sûr des actifs. À chacun son parcours dédié.

Gérer la mobilité en interne et en externe

Les demandes émanent aussi, et de plus en plus, des entreprises. "Les DRH veulent pouvoir gérer la mobilité interne des salariés afin de pouvoir les garder, les fidéliser." Le cabinet propose ainsi des solutions pour développer les processus de mobilité interne mais aussi pour développer une démarche d’intrapreneuriat avec cette même volonté de conserver les talents. "Cela permet de remobiliser des salariés, de les faire évoluer tout en favorisant la croissance de l’entreprise. Il faut avoir le courage d’écouter les idées ou de percevoir la créativité qui vient du terrain. Il faut savoir faire confiance et s’appuyer sur les forces en présence." Plus surprenant, les DRH demandent aussi un accompagnement à la mobilité externe. En tant que cabinet de recrutement, ABP Talents fait alors la passerelle entre les candidats au départ et son vivier d’entreprises en recherche de talents. In fine, l’objectif est toujours le même : il s’agit de ne pas manquer de collaborateurs, qui plus est motivés. "Sur les bilans de compétences, 80 % de nos bénéficiaires sont en burn-out ou en passe de l’être, souvent à cause de surcharges de travail causées par les nombreuses démissions, constate Sophie Palacios. Favoriser une sortie de collaboration est aussi un travail sur la marque employeur. L’ancien salarié pourra donner un avis favorable. Les entreprises peinant à recruter, un mauvais avis peut avoir des conséquences collatérales."

S’adapter à une nouvelle donne

Tout ne se fait évidemment pas sans mal car c’est toute une mentalité qu’il faut repenser pour les dirigeants et professionnels des ressources humaines. "Les entreprises sont en souffrance. Elles ne peuvent plus fonctionner à l’ancienne mais chacun doit faire un pas. Il faut repartir d’une feuille blanche, avec une nouvelle réflexion : on ne recrute plus un CV pour toujours, mais une envie et un potentiel d’apprentissage. C’est ce qui créera de l’engagement, de la confiance. C’est là que notre cabinet de recrutement sécurise. Nous réalisons des tests de personnalité, nous contactons plusieurs employeurs précédents des candidats."
Le cabinet travaille ainsi avec toutes entreprises, des PME aux grands groupes, de la Caisse d’Épargne Côte d’Azur à la Chambre de Commerce et d’Industrie PACA. ABP Talents (CA 2021 : 460 000 euros) compte 6 salariés au sein de son siège niçois et s’appuie sur une quinzaine de consultants de Bordeaux à Lille, en passant par Montpellier ou Paris. En 2023, il entend nettement augmenter ses équipes pour être présent dans toutes les grandes villes.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition