Toulouse

Culture

TAT Productions entre dans la cour des grands de l'animation

Par Juliette Jaulerry, le 07 juillet 2017

Les As de la jungle, film produit par TAT Productions, sort au cinéma ce 26 juillet. Ce premier long-métrage hisse la société toulousaine parmi les géants du film d'animation. Comment ont-ils fait pour passer de la série télé au cinéma ?

Photo : Tat Productions

Quand ses concurrents principaux deviennent Pixar et Dreamworks, c'est qu'on a grimpé haut, très haut. Et c'est ce qui arrive aux trois fondateurs et associés de TAT Productions : les frères Tosti (Jean-François et Eric) et David Alraux, amis du collège qui rêvaient de cinéma depuis leur adolescence.

Le rêve devient réalité

Passée la quarantaine, le rêve devient réalité : leur série de télévision Les As de la jungle devient un long-métrage et sort au cinéma ce 26 juillet. Avant et après cette date, des succès mondiaux comme Cars 3 et Moi, moche et méchant sont programmés : « On n'a pas l'intention de les battre, ce serait irréaliste. Mais on compte bien être les troisièmes sur le podium ! », prévoit Jean-François Tosti, heureux des succès enregistrés aux avant-premières à Toulouse, dans d'autres villes de province et au Grand Rex à Paris. Si l'entrepreneur est confiant pour la suite, c'est parce qu'il s'appuie sur une solide expérience et déjà de beaux succès.

La série fait un carton

Au démarrage film télé d'une heure, Les As de la jungle est devenu une série (en 2012) : la série raconte les péripéties d'une bande d'animaux attachants et drôles qui deviennent les sauveurs et héros de la jungle. Vendue à France Télévisions, la série est diffusée sur France 4, première chaîne jeunesse de France, à 18 heures. Résultat : 300.000 spectateurs par jour. Elle est diffusée dans 200 pays dans le monde et c'est en Italie qu'elle remporte le plus gros succès. Les produits dérivés As de la jungle se déploient là-bas de façon spectaculaire : paquets de chips, cartables, gâteaux, etc.

« On est face à des géants ! »

Le merchandising est une source de revenus convoitée dans le marché du cinéma, car 100 % rentable. 10 % des recettes générées par TAT Productions sont issues du merchandising. Sur ce créneau, la concurrence de Disney, détenteur de la quasi-totalité des marques cartoon, est gigantesque. Pour la promotion du film grand écran, un budget de 1 M€ a été sacrifié par TAT Productions... contre 100 M€ pour les géants américains ! Le film a coûté 5 M€ au total. « L'équivalent de 3 minutes d'un film Pixar qui a des budgets proches de 150 M€ !, compare Jean-François Tosti. On est face à des géants ! »

Quels financements ?

Les trois associés de TAT Productions n'ont pas prévu de s'arrêter en si bon chemin. Leur deuxième long-métrage est déjà en phase de pré-production et programmé pour 2019 : à nouveau un film d'animation titré Terra Willie, mais cette fois-ci une histoire d'hommes. Le distributeur est déjà trouvé, et pas des moindres : Bac Films. En 2020, un troisième devrait suivre... La force de cette société de production toulousaine est d'avoir su motiver son équipe jusqu'au rêve du cinéma. Les investissements matériaux ont été de 800.000 euros pour l'équipement du studio en 2012 et une deuxième phase du même montant a dû être nécessaire pour le passage à l'image cinéma. La région Occitanie les suit depuis le début et est partenaire du film. Canal + et Master Films sont aussi à l'affiche.En parallèle de ce grand événement pour TAT Productions, les cofondateurs assurent les arrières pour les 80 intermittents et salariés de l'entreprise avec la production de la saison trois des As de la jungle. Quand on a un produit qui marche, autant continuer...

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition