Hérault

Numérique

Simpliciti investit dans ses solutions pour l'environnement et les transports

Par Anthony Rey, le 24 février 2021

La PME héraultaise Simpliciti programme 3 millions d’euros d’investissement pour étendre sa gamme de logiciels digitalisant la propreté urbaine et les transports. En croissance à l’international, elle vise le cap des 50 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici cinq ans.

Simpliciti édite une plateforme facilitant le monitoring des campagnes de collecte.
Simpliciti édite une plateforme facilitant le monitoring des campagnes de collecte. — Photo : Simpliciti

Éditeur de solutions métiers et fournisseur de matériel connecté, l’héraultais Simpliciti (120 salariés, CA 2020 : 17 M€), basé à Saint-Aunès près de Montpellier, va investir 3 millions d’euros en 2021 pour développer sa gamme de logiciels sur ses deux marchés principaux.

Dans le secteur de l’environnement, l’entreprise profite d’une évolution de la réglementation en matière de propreté urbaine s’appliquant aux collectivités territoriales. Simpliciti les aide à fixer une taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) en fonction du tonnage, sur le principe du pollueur-payeur. "Nous développons une technologie à base d’antennes et de capteurs permettant de mesurer bac par bac le volume de déchets récupérés lors des collectes, ce qui aide les collectivités à moduler les TEOM", décrit Maxime Bérard, directeur général de Simpliciti.

De nouvelles opportunités de marché

Sur ce segment, Simpliciti équipe déjà en direct une centaine de villes et de communautés d’agglomération en France. "De nombreuses opportunités apparaissent après la percée des écologistes aux dernières élections municipales", glisse Maxime Bérard. Du côté du secteur privé, Simpliciti compte, dans son portefeuille, la majorité des grands opérateurs du secteur (Veolia, Suez, Nicollin, Derichebourg, etc.), qui doivent souvent s’équiper avec ces outils au fil des appels d’offres.

Mais la PME héraultaise veut aller plus loin en développant la communication jusqu’aux habitants eux-mêmes. "Au-delà de la facturation, notre offre va permettre de voir comment évolue dans le temps la production individuelle de déchets, ou la qualité du tri. Dans le jargon des collectivités, on parle de redevance informative, afin d’agir sur le comportement des usagers. Elle rendra aussi ces derniers acteurs, en leur permettant de signaler des dépôts sauvages, des incivilités", poursuit Maxime Bérard.

Une accélération de la croissance à cinq ans

Dans les transports, son deuxième marché prioritaire, Simpliciti continue aussi à investir pour faire évoluer son offre dédiée aux transports de personnes à mobilité réduite, scolaire et à la demande. Après l’acquisition, en 2020, d’un éditeur de logiciels de ce type, la PME vient d’achever la refonte de sa gamme et lance un nouveau produit pour développer la mobilité sur un mode collaboratif. "Il s’agit d’une offre adaptée aux collectivités territoriales, qui leur permettra de mutualiser les zones de transport. Cette tendance est en fort développement dans les zones rurales", note Maxime Bérard.

Simpliciti est issue de la fusion, achevée en 2017, de plusieurs entreprises, dont la principale fut Sabatier Géolocalisation, acquise en 2007 par l’actuel actionnaire majoritaire, le groupe vauclusien Berto (location de véhicules industriels). Malgré une année 2020 marquée par la crise sanitaire, Simpliciti a porté son chiffre d’affaires de 15 à 17 millions d’euros, et affiche un prévisionnel de 50 millions d’euros en 2025.

L’international représente une part croissante de son activité, avec des marchés notables remportés, en 2020, à Monaco et à Casablanca (Maroc), où elle a équipé 500 véhicules. La signature de marchés significatifs permet notamment à la PME de financer la croissance de ses effectifs, avec par exemple la création d’une filiale de 10 personnes au Maroc l’an passé, ou le renforcement son équipe R & D (40 % des effectifs).

Simpliciti édite une plateforme facilitant le monitoring des campagnes de collecte.
Simpliciti édite une plateforme facilitant le monitoring des campagnes de collecte. — Photo : Simpliciti

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail