Toulouse

Technologies

People Vox innove dans le vote électronique

Par Philippe Kallenbrunn, le 23 novembre 2021

Surfant sur les élections des CSE dans les entreprises, la société toulousaine People Vox a développé une solution qui garantit le secret et la vérifiabilité du scrutin. Elle entend désormais se diversifier et s’étendre à l’international.

Thibault Bordeaux, le président de People Vox, ambitionne de devenir le leader du marché français du vote électronique et de se développer à l’international.
Thibault Bordeaux, le président de People Vox, ambitionne de devenir le leader du marché français du vote électronique et de se développer à l’international. — Photo : DR

Créée en 2011 et positionnée à l’origine comme un institut d’études, la société toulousaine People Vox (17 salariés, CA non communiqué) s’est spécialisée dans les enquêtes internes dans les entreprises. En 2018, flairant l’opportunité de marché après la mise en place des ordonnances Macron en vertu desquelles un comité social et économique (CSE) doit être élu pour un mandat de 4 ans afin de représenter le personnel dans les entreprises de plus de 11 salariés, elle a lancé un projet de R & D sur le vote électronique dont elle cueille aujourd’hui les fruits. “Nous considérons que nous avons une vraie carte à jouer grâce à notre solution pour devenir le leader du marché français et un acteur de référence à l’international, assure Thibault Bordeaux, le fondateur et président de People Vox. C’est notre objectif lors des cinq prochaines années.”

Chiffrement homomorphe

Le secret du scrutin, le caractère personnel, libre et anonyme du vote, la sincérité des opérations électorales sont les grands principes en matière de droit électoral. Dans le cadre d’un vote électronique, il faut en outre garantir la totale transparence du scrutin et son bon déroulé. C’est là où la solution développée par People Vox se démarque. La sécurisation de sa plateforme de vote électronique est en effet quasi exclusivement assurée par des mesures cryptographiques délivrant des preuves mathématiques irréfutables, à l’ensemble des parties prenantes d’un scrutin, de la sincérité et de l’intégrité du vote, sans jamais lever l’anonymat du votant et le secret de son vote. "Nous avons entamé des collaborations avec des chercheurs en cryptographie permettant de répondre aux attendus de la sécurisation du vote par voie électronique", précise Thibault Bordeaux. L’outil magique, c’est le chiffrement homomorphe, une nouvelle technologie qui permet plus de confidentialité dans le cloud. Nous avons aussi ajouté des outils de blockchain pour apporter encore plus de transparence et de traçabilité à notre système.”

La solution de People Vox a été validée auprès de 500 entreprises clientes en quelques mois. Outre le fait de décharger les DRH de l’organisation et de la gestion des élections des CSE, elle leur évite les éventuelles contestations d’ordre juridique ou technique. Le prochain chantier sera celui de l’authentification numérique. “Tant que l’État n’aura pas développé de système d’authentification fort pour les citoyens, il y a aura toujours potentiellement un petit trou dans la raquette, estime le dirigeant. Nous souhaitons ne pas rater ce virage, s’il devait y en avoir un, pour coupler notre solution avec ces systèmes d’authentification.”

Première levée de fonds en 2022

En pleine croissance, People Vox, autofinancé depuis l’origine, et qui a bénéficié de subventions de la Région Occitanie pour le financement de sa R & D, sera bénéficiaire en 2021. “Le marché est vaste, explique Thibault Bordeaux. Il existe aussi des élections du personnel en Espagne, en Allemagne, en Italie, en Angleterre. S’y ajoute celui des élections dans différents organes de représentation ou de direction, comme les mutuelles, les conseils d’administration et de surveillance, les élections étudiantes, la fonction publique… Le vote électronique deviendra prépondérant dans notre chiffre d’affaires dès l’année prochaine et représentera 90 % de celui-ci en 2023”. L’entreprise a recruté cinq personnes ces derniers mois. Elle prévoit déjà de nouvelles embauches et devrait procéder à une première levée de fonds, entre 2 et 4 millions d’euros, en 2022.

Thibault Bordeaux, le président de People Vox, ambitionne de devenir le leader du marché français du vote électronique et de se développer à l’international.
Thibault Bordeaux, le président de People Vox, ambitionne de devenir le leader du marché français du vote électronique et de se développer à l’international. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail