Toulouse

Informatique

L'activité de Telegrafik dans les services liés au "bien vieillir" décolle

Par Philippe Kallenbrunn, le 26 octobre 2021

La start-up toulousaine Telegrafik double son chiffre d’affaires et voit son activité décoller fortement huit ans après sa création en 2013. Ses solutions de téléassistance et ses logiciels commercialisés sur abonnement équipent près de 200 sites en France. Elle attaquera l’an prochain le marché européen.

Carole Zisa-Garat, la fondatrice de Telegrafik, est aussi vice-présidente de la French Tech Toulouse.
Carole Zisa-Garat, la fondatrice de Telegrafik, est aussi vice-présidente de la French Tech Toulouse. — Photo : Telegrafik

Cette fois, la start-up toulousaine Telegrafik (12 salariés, chiffre d'affaires non communiqué) décolle pour de bon. Après trois ans de R & D, quelques atermoiements et la crise sanitaire qui a freiné son envol, la société spécialisée dans les technologies pour le "bien vieillir" connaît la première grande phase de croissance depuis sa création. “Nous sommes arrivés sur le marché en 2017 avec la volonté d’innover dans la téléassistance et le maintien à domicile des personnes âgées, raconte Carole Zisa-Garat, la fondatrice et présidente. Mais le marché n’était pas prêt et nous nous sommes un peu cherchés. Nous nous sommes aperçus que nous devions proposer une approche globale et pas seulement une solution de téléassistance innovante. C’est fait. Nous doublons le chiffre d’affaires par rapport à 2020 et nous savons déjà que nous serons encore en forte croissance l’année prochaine.”

Ehpad à domicile

Telegrafik opère dans toute la France pour ses clients (Ehpad, sociétés de téléassistance, résidences seniors, etc.) des services connectés basés sur un algorithme de pointe et des capteurs communicants. L’entreprise sécurise les personnes fragiles en lien avec leurs aidants et les soignants, améliore le confort de travail des professionnels du vieillissement et contribue à prévenir la perte d’autonomie. La société s’implante aussi fortement dans l’Ehpad à domicile. Elle travaille à ce titre avec Aesio Santé, le groupe breton HSTV ou encore la Croix-Rouge.

“Notre positionnement en tant que plateforme SaaS nous tire beaucoup, détaille la chef d’entreprise. 80 % de notre chiffre d’affaires est récurrent sur plusieurs années, aussi longtemps que la durée des contrats signés avec nos clients. Cela signifie que lorsque nous doublons notre chiffre d’affaires comme cette année, nous démarrons la suivante avec ce volant de chiffre d’affaires déjà acquis et que nous construisons par-dessus." Telegrafik commercialise en effet des licences logicielles. “L’un de nos clients industriels est en train de déployer des centaines de lits connectés dans des Ehpad. C’est nous qui nous chargerons de l’analyse des données.”

Augmentation de capital

Alors qu’il se réjouissait cet été d’avoir atteint le seuil de 100 sites équipés, Telegrafik flirte déjà avec les 200. Dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2022, de nouvelles annonces visent à refondre le système de financement par l'Assurance maladie des services à domicile et créer un "service autonomie" unifié, dans le but de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie. "Ce projet de loi acte le principe de l’Ehpad 'hors les murs' et le dote de financements, se félicite Carole Zisa-Garat. Il concerne directement notre cœur de métier et est une excellente nouvelle.”

En cette fin d’année, Telegrafik construit son plan de recrutement pour 2022-2023. Il sera calibré pour correspondre à son expansion en Europe, où il a la “ferme volonté” de s’implanter. “Nous allons devoir investir dans de nouvelles compétences, en commerce international notamment, conclut la dirigeante. Cela pourrait se faire en partenariat avec des industriels qui viendraient à nos côtés, ou par le biais d’une augmentation de capital."

Carole Zisa-Garat, la fondatrice de Telegrafik, est aussi vice-présidente de la French Tech Toulouse.
Carole Zisa-Garat, la fondatrice de Telegrafik, est aussi vice-présidente de la French Tech Toulouse. — Photo : Telegrafik

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail