Le Havre

Industrie

Siemens Gamesa crée des formations de haute volée pour les techniciens de maintenance des éoliennes

Par Sébastien Colle, le 26 janvier 2022

Le fabricant et exploitant d’éoliennes Siemens Gamesa Renewable Energy recrute et forme 750 salariés dans le cadre du plan industriel de son nouveau site industriel havrais de fabrication d’éoliennes. Il recrute et forme également des techniciens de maintenance pour ses éoliennes marines et terrestres, en lien avec l’UIMM havraise et Pôle Emploi.

Dans les trois ans à venir, Siemens Gamesa prévoit la création d’une centaine de postes de techniciens de maintenance.
Dans les trois ans à venir, Siemens Gamesa prévoit la création d’une centaine de postes de techniciens de maintenance. — Photo : Siemens Gamesa

"Notre plan industriel est le plus gros projet éolien jamais lancé en France, c’est un gros challenge en matière de ressources humaines. Le nombre d’emploi a augmenté de 30 % entre 2017 et 2020", explique Frédéric Petit, directeur business developpement de Siemens Gamesa Renewable Energy. Le fabricant et exploitant d’éoliennes (10 Md€ de CA) prévoit la mise en production de son nouveau site industriel havrais au cours du premier semestre 2022. Au total, 750 emplois vont être créés dans le cadre du plan industriel du groupe spécialisé dans les énergies renouvelables. Pour réussir ce recrutement de masse, Siemens Gamesa s’est entouré de l’UIMM havraise et de Pôle Emploi et mise sur des formations de haute volée pour ses postes de techniciens de maintenance.

Une formation de deux ans pour les techniciens de maintenance

L’entreprise cherche à recruter et former une dizaine de techniciens de maintenance pour la Normandie et autant pour la Bretagne, essentiellement en local, dès mars 2022. Un métier en tension pour lequel Siemens Gamesa a choisi de s’entourer de plusieurs partenaires comme l’UIMM région havraise, ou encore le Pôle Emploi, afin de lancer des parcours spécifiques de formation "technicien de maintenance".

Le programme de formation défini avec l’UIMM doit permettre de former des techniciens de maintenance pour l’éolien en mer mais aussi pour l’éolien terrestre. Une formation généraliste et pluridisciplinaire (électrotechnique, mécanique, hydraulique et automatisme) complétée par des formations internes spécifiques aux machines du groupe, ainsi qu’une formation en anglais "incontournable dans nos métiers", indique Frédéric Petit.

Les techniciens seront notamment formés sur le diagnostic et le support technique des éoliennes de 7 et 8 mégawatts de Siemens Gamesa, réalisé à distance, les machines étant équipées de plusieurs centaines de capteurs et d’automatismes : "Il y a plus de capteurs dans une éolienne que dans une Formule 1", assure le directeur business développement. Ces formations dureront deux ans, "le temps nécessaire pour faire monter en compétences les candidats", note Frédéric Petit.

Une centaine de postes créés pour la maintenance des éoliennes

Elles seront validées par la certification CQPM (certificat de qualification paritaire de la Métallurgie) et auront vocation à perdurer les prochaines années dans les deux régions. Dans les trois ans à venir, le groupe spécialisé dans les énergies renouvelables prévoit la création d’une centaine de postes de techniciens de maintenance.

C’est à partir du site industriel du Havre que les éoliennes des parcs de Dieppe-Le Tréport, Fécamp, Courseulles-sur-Mer, Saint-Brieuc et Yeu-Noirmoutier seront produites. En France, Siemens Gamesa dispose d’un portefeuille de projets d’environ 2,5 GW (110 GW dans 90 pays), soit plus de 300 éoliennes à produire au Havre.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition